Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ACF Actions Contre le Fascisme
  • ACF Actions Contre le Fascisme
  • : Acf est un mouvement antifasciste autonome! Un réseau qui s'étend sur tout le territoire dans le but de récolter un max d'info et d'être en action au maximum. Créer des liens avec les autres autonomes ...et dépasser les frontiéres pour lutter efficacement... Ouvrez les yeux , le fascisme est omniprésent ! Renvoyons le aux ordures! Nous, Vous, Tous et Partout !
  • Contact

Recherche

9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 11:42
Manifestation de soutien contre la rafle des chiens à Rennes .

Rappel:

<<Vendredi dernier, sur l'esplanade de Charles De Gaulle la police a de nouveau embarqué à la fourrière 8 chiens de personnes sans domiciles fixes. La raison officielle ? Un arrêté municipal de 2004 interdit les regroupements de personnes avec des chiens sous prétexte de sécurité. En réalité, fidèle à son plan de métropolisation et d'embourgeoisement du centre (gentrification), la mairie «socialiste» de Rennes cherche à faire fuir les « punk à chiens » de la ville.

Seulement, en tant que citoyens, nous ne pouvons pas tolérer une telle politique qui relève d'un mépris profond des populations marginalisées et des animaux. Les chiens, contrairement à ce qui peut être dit, risquent d'être euthanasiés une fois embarqués ! Les responsables des chiens n'ont pas les moyens de payer la rançon à la fourrière (89 euros par chien)...Heureusement, la générosité de l' association de protection animale http://dogues-allemands-sans-famille.net/ va permettre la libération des chiens.
S'en prendre aux animaux (c'est à dire aux plus faibles) de la sorte pour régler des prétendus problèmes sociaux, c'est faire une politique lâche et dégueulasse !

Nous appelons le pouvoir local à faire preuve de raison et de compassion en arrêtant de prendre en otage les chiens et en supprimant l'arrêté municipal du 2
7 octobre 2004.>>


Sources:Collectif Rennais Pour les Animaux

ACF s'est joint au collectif rennais pour les animaux, à l'association dogues-allemands-sans-famille et aux propriétaires des chiens emmenés à la fourrière pour exprimer leurs mécontentements face à cette rafle de chien et surtout pour s'opposer à l'arrêté municipal du 27 octobre 2004 dont voici une copie en fin d'article.
Il est important de saluer et de remercier l'association Dogue allemands sans famille pour avoir
pris en charge les frais de fourrière s'élevant à 745 euros. N'hésitez pas à la soutenir !

Tout s'est passé dans le calme et la bonne humeur .Un trac a été distribué. Des sympathisants se sont joints à nous au fur et à mesure que la manifestation se déplaçait, trouvant scandaleux la façon dont le maire utilise cet arrêté pour nettoyer les zones commerciales ! Car c'est surtout de ça dont il est question !! Rennes se veut être une ville propre de toutes présences soit disant « nuisible » aux commerces et donc à la consommation !
Le fric , l'image de la ville … au détriment de ces gens qui parfois n'ont comme compagnons que ces chiens ,,, avec qui ils traversent souvent les épreuves de la vie ,, Sans compter le stress enduré par les animaux et le risque d’euthanasie si les propriétaires ne peuvent régler les frais de fourrières dans les délais.
Les chiens seront donc libérés jeudi 13 juin . Des personnes présentes sur place se sont proposées pour aller chercher les animaux avec leurs véhicules à la fourrière . Un grand merci à eux également !
Manifestation de soutien contre la rafle des chiens à Rennes .Manifestation de soutien contre la rafle des chiens à Rennes .
Manifestation de soutien contre la rafle des chiens à Rennes .

Partager cet article

10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 18:33

901626_125434727647895_1045041167_o.jpg

 

Samedi 6 Avril des militants antifascistes et autres opposants à la venue de Génération Identitaire se sont rassemblés à Bailleul.
Ils étaient une cinquantaine pour tracter dans les rues afin d'informer et d'alerter sur la présence de ce groupe d'extrême droite .
Ils ont reçu un accueil plus que favorable et tout s'est passé dans le calme .
Il faut préciser que le but n'était en aucun cas d'affronter les membres de Génération Identitaire mais bien de sensibiliser sur qui ils sont vraiment.

 

526365 125456407645727 618159342 n

Suite à cette journée, des personnes présentes sur place, de façon autonome et spontanée ont décidé de se réunir en un collectif de vigilence afin de contrer ces identitaires et surtout de continuer à alerter et informer des dangers de ces groupes d'extrême droite et autres groupuscules !!
Nous soutenons cette initiative et serons présents !!

 

NO PASARAN comme dirait l'autre !!

Partager cet article

25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 10:11

 

 

 

Rappel des faits :

http://acf.actioncontrelefascisme.over-blog.com/article-manifestation-unitaire-contre-l-extreme-droite-a-chartres-de-bretagne-116320835.html 

 

Un cortège d'environ 400 personnes s'est rassemblé à Chartres de Bretagne ce Samedi 23 Mars pour s'opposer à la présence de "Facho" sur la commune .... n'ayons pas peur des mots !!! 

 

Un cortège qui a suivi un parcours quelque peu curieux à notre goût mais qui grouillait de drapeaux de toutes les couleurs au grand plaisir des organisateurs !

 

Un temps de prise de paroles intéressant de divers représentants associatifs, du collectif antifasciste Rennais et du Maire qui ont tous exprimé leur rejet de ces extrémistes venus dans une ferme pédagogique de la commune, pour un débat du réseau régionaliste et identitaire Jeune Bretagne. Au menu, des conférences avec plusieurs noms connus de l’extrême-droite française et européenne.

 

 http://bretagne.france3.fr/2013/03/23/chartres-de-bretagne-35-400-personnes-defilent-contre-lextreme-droite-221813.html

 

Un point que nous aimerions relever tout de même, c'est  pourquoi manifester dans un quartier résidentiel en bordure de la ville ou il n'y avait comme auditoire que quelques riverains promenant leurs chiens et deux coureurs en sueurs ?

N'était il pas préférable de se faire entendre en ville? Là où nous aurions pu interpeller d'avantage de monde ?

Une manifestation n'est pas qu'un moment de partage de revendications entre " gens pas contents" mais bel et bien un moyen de se faire entendre et d'informer- voir d'alerter !!

 

Alors oui il est certain que de ce fait aucun incident ou débordement ne risquait d'arriver et que rien ne viendrait entacher ce rassemblement mais y aurait-il eu plus d'ennuis en centre ville?

 

Ils étaient pourtant là eux !! Quelques petits téméraires sont venus traîner discretement autour du cortège mais rien de bien méchant, d'autant plus que le service d'ordre et quelques camarades vigilants les ont vite fait fuir !

 

Ceci dit rien n'a empêché les "Facho" de se retrouver librement pour propager leurs idées nauséabondes!

 

Dans la lutte contre la montée des groupes d'extrême droite et des  groupuscules néo nazi, un réel travail de fond et d'information est à faire auprès de la population car ce n'est que chassés par les habitants de chaque ville où ils tentent de se réunir ou de s'implanter que nous les ferons reculer !!

Ils n'ont que faire de quelques antifascistes et asso' qui crient contre eux, tant qu'ils peuvent se rassembler librement  !! Ce qui les inquiète c'est qu'en masse; "Monsieur et Madame tout le monde" se dressent contre eux !!

Nous devons donc en priorité aller vers les gens afin de les alerter de ce qui se passe dans leurs villes - ce que bien souvent ils ignorent !!

 

Peu importe, il fallait être là et s'opposer physiquement sur le terrain face à cette vermine qui ne cesse hélas de prendre du terrain !!

 

881981_344540835657458_1326519077_o.jpg


Merci à tout ceux qui se sont déplacés !!

Partager cet article

19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 11:03

894560 10200957788208292 1160591996 o

Partager cet article

19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 08:40

ACF se joint aux opposants de ce rassemblement d'extrême droite et vous demande de vous mobiliser face à cette vermine !

Ensemble et nombreux, crions notre refus à ce que de telles mouvances et autres groupuscules se pavanent librement et puissent exprimer et propager leurs idées sexistes , xénophobes , racistes et pour certaines radicalement néonazi' !!

Dites NON aux Fascismes sous toutes ses formes !!

( Nous reprenons le travail et l'appel de camarades antifascistes locaux dont le lien figure plus bas )

 

Samedi 23 mars
à Chartres-de-Bretagne
15h00 à la Mairie

 


 

208756_10151384268758978_123266435_n-1-.png

<<Le samedi 23 mars, dans un lieu privé à la sortie de Chartres-de-Bretagne, le mouvement d’extrême droite identitaire Jeune Bretagne, prétend organiser une journée de débat sur le thème « Que faire face à la crise ? ». Est ainsi annoncée la présence d’une dizaine d’organisations de France et de l’étranger, de la plus dure extrême droite qui soit, des organisations qui se revendiquent fascistes et ont à leur actif quantité de faits d’ultra violence raciste (se référer au verso pour plus de détails sur les organisations invitées).

 

Ce n’est pas par hasard si Jeune Bretagne a choisi Chartres pour organiser sa « conférence ». Le mouvement espère faire écho à la lutte des camarades victimes de la guerre sociale à l’usine PSA. Cette tentative de récupération écœurante est malheureusement classique de l’extrême droite. La dernière « conférence » organisée par Jeune Bretagne s’était conclue par l’agression de jeunes du quartier dans lequel se tenait le sinistre rendez vous, à Vannes, il y a un an.

 

Nos valeurs à nous, respect, solidarité, refus de la haine, rendent inacceptable la tenue d’un pareil événement, qui dans le contexte de percée de l’extrême droite sur fond de crise sociale, fait songer aux manœuvres de partis néo-nazis comme Aube Dorée en Grèce. Au delà de ça, un tel rassemblement de tout ce qui peut se faire de pire à droite de la droite est une situation à haut risque de débordements, pour tout le week end du 23 mars.


Personne ne mérite de subir auprès de chez lui un tel regroupement ! Ni à Chartres, ni en Bretagne, ni ailleurs !>>

 

 

 

Sources:

http://www.antifabzh.lautre.net/roazhon/?p=984

 

________________________________________________

 

Les organisations d’extrême droite

présentes à Chartres le 23 mars

 

Troisième Voie, de Serge Ayoub dit « Batskin » : membre de la frange néo-nazie des supporters du PSG dans les années 1980, il fonde les Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires en 1987. Nombre des JNR passeront devant les tribunaux pour des violences à caractère politique ou raciste – y compris pour meurtre. Après un long break marqué par une condamnation pour trafic de drogue, Batskin créé Troisième Voie où l’on retrouve des « vétérans » des JNR.

 

Le Réseau Identité représenté par Richard Roudier : il a fait partie de l’organisation néo-nazie Unité Radicale, dissoute en 2002 après qu’un de ses membres a tenté d’assassiner Jacques Chirac. Il est, en avril 2003, un des fondateurs du Bloc Identitaire dont il a été exclu l’année dernière.

 

Riposte Laïque représentée par Pierre Cassen : s’est fait connaître en co-organisant avec le Bloc Identitaire en 2010 un rassemblement à Paris appellé « apéro saucisson pinard ». Pour elle la défense de la laïcité sert uniquement de prétexte au déversement des pires insanités xénophobes. Dès 2010 Pierre Cassen était intervenu à Paris, au Local, un établissement tenu par Serge Ayoub.

 

CasaPound représentée par Xavier Eman : organisation italienne souhaitant incarner un « fascisme du troisième millénaire », elle se targue d’avoir des préoccupations sociales. En réalité, ses militants se sont surtout signalés par leurs violences contre les étudiants grévistes et les militants de gauche. Plus grave, c’est un individu membre de CasaPound qui, en décembre 2011 à Florence, a tué deux vendeurs ambulants sénégalais, en blessant trois autres.

 

Guillaume Faye : issu, selon ses propres termes, « de la grande bourgeoisie parisienne », Faye est une des principales plumes de l’extrême droite française contemporaine. Dans les années 70-80, outre ses activités pour le Figaro Magazine ou encore Paris-Match, il était membre du GRECE et, à ce titre, un des principaux théoriciens de la Nouvelle Droite. Après un « break » d’une dizaine d’années et un crochet par Skyrock en tant qu’animateur, il fait son retour en politique en 1998.

 

ADSAV représenté par Ronan Le Gall : ADSAV s’inscrit dans la lignée directe de la frange du mouvement indépendantiste/autonomiste breton qui, sous l’Occupation, a collaboré avec les nazis. Ainsi, ADSAV « se refuse à condamner ceux qui ont combattu pour l’indépendance bretonne avec sincérité et droiture, quelles que soient l’époque et les circonstances ».

 

Jeune Bretagne représenté par Yann Vallerie : à l’instar d’ADSAV, Jeune Bretagne considère comme des références politiques acceptables les figures de la collaboration bretonne. Son blog rend hommage à l’abbé Perrot (exécuté par la Résistance en 1943) et à Olivier Mordrelle (condamné à mort par contumace à la Libération, réfugié au Brésil, en Argentine, puis dans l’Espagne de Franco). Des militants de Jeune Bretagne étaient présents à Lyon lors de la « Marche des cochons » du 14 mai 2011 : ce défilé s’est terminé par des déprédations et des attaques contre des commerces supposés tenus ou fréquentés par des étrangers.

 

Le Mouvement d’Action Sociale (MAS) : concentre la majeure partie de sa propagande sur les thématiques sociales et économiques, s’inspirant de CasaPound. Il existe une revue dont la ligne politique est très proche du MAS : le bimestriel Rébellion, lui-même fondé par des anciens d’Unité Radicale.

 

La NSV (Nationalistische Studentenvereniging) : organisation étudiante nationaliste flamande très proche du Vlaams Belang (extrême droite nationaliste flamande) dont le leader, Filip Dewinter – qui, avant de soigner son discours, ne cachait pas sa fascination pour le nazisme – est un ancien membre.

Thomas Ferrier : il est le dirigeant du PSUNE (Parti Socialiste pour l’Union de la Nation Européenne). Cadre dans la fonction publique, Ferrier n’en est pas moins un fervent partisan de la simplification des procédures de licenciement des agents publics et un apologiste de « l’initiative privée de nature entrepreneuriale ». Il a donc parfaitement sa place dans une réunion d’extrême droite prétendant démagogiquement se pencher sur la question sociale, puisque ses « solutions » sont les mêmes que celles prônées par le patronat.

Partager cet article

30 novembre 2012 5 30 /11 /novembre /2012 00:46

 

Les JIGenevois est la branche Genevoise du mouvement Identitaire. 


Faisons un bref récapitulatif de ce mouvement avant de parler des JIGenevois.


LE MOUVEMENT IDENTITAIRE :

Le mouvement Identitaire né en France en 2002, rassemble trois factions

-Génération Identitaires

-Les Identitaires

-Le Bloc Identitaire

 

Ce qu'est « être Identitaire » selon eux :
« Être identitaire, c’est défendre en toute circonstance, dans son engagement militant, associatif ou syndical, mais aussi dans son comportement quotidien, l’identité ethnique et culturelle dont nous sommes les détenteurs. C’est se conduire en Européen et s’opposer à tout ce qui peut attenter à cette identité.
 »  (source 
http://www.generation-identitaire.com/le-mouvement-identitaire/)

 

LES JIGENEVOIS :

Les jeunes Identitaires Genevois est donc un groupe de militant qui a adopter l'idéologie Identitaire du mouvement Français.
Selon ces Genevois, il militerait dans le canton depuis 2005 « en faveur de l'identité genevoise, suisse et européenne. » (source 
http://www.facebook.com/pages/Jeunes-identitaires-genevois/139778572730707?sk=info)


LEURS ACTIONS :

 1.jpg

 

16 novembre 2010, promenade St-Antoine, Genève...Les JIGenevois ont posé une banderole tôt le matin devant le Palais de Justice. Ce qui est écrit sur la banderole fait référence à l'initiative de l'UDC (parti fédérale suisse de droite plutôt conservatrice voir d'extrême droite suivant les cantons) visant à expulser les criminels étrangers.

2

Manifestation "La jeunesse au pouvoir" à Paris, le 23 octobre 2010

 

CONNECTIONS :

Les JIGenevois sont en contact avec plusieurs groupes, Identitaire, nationalistes, d'extrême droite et tout autre qualificatif peu glorieux.

 

Ils sont en liaisons avec un autre mouvement Genevois qui avait fait une grosse polémique juin 2011 en voulant dénoncer le sionisme des intégriste Israéliens et les crimes commit contre les Palestiniens, avec cette image...selon leurs dires (sources http://www.genevenonconforme.org/index.php?option=com_content&view=article&id=164:1er-aout-non-conforme-&catid=41:evenements&Itemid=63)

 

 
 

3

Je vous présente le fameux mouvement GNC, Genève non conforme

 

 

Ils sont donc aussi en contact avec le mouvement Français Générations Identitaire, avec lequel ils participe à des camps Identitaire

 
 

4

(Camp Identitaire 2012)

 

Genève étant proche de Lyon mais surtout de la Haute Savoie, les JIGenevois sont en contact avec d'autres mouvement Français comme :

-Les jeunesses nationalistes (menée par Gabriac)

-Les Allobroges (Les Jeunes Identitaires savoyards)

-Rebeyne (Génération Identitaire Lyon)

 

On peut aussi les suspecter d'avoir des contact avec des groupes Identitaire Italiens. Genève étant un tournant international, plusieurs groupe Identitaire et/ou d'extrême droite désire avoir une antenne Suisse à Genève. Il est donc difficile d’énumérer tout les contacts des Jeunes Identitaire Genevois.

 

CONCLUSION :

Les JIGenevois est un mouvement qui a plusieurs actions (même si je ne vous en ai montrer que deux) à son actif, et des relations avec les groupes Identitaires voisin (ils avaient d'ailleurs organisé un conférence avec Philippe Vardon en octobre 2011 à Genève). C'est un groupe autonome mais qui n'hésite pas à se lier avec des partis politiques (tel que l'UDC) afin de soutenir certaines campagne de votation Cantonale et/ou Fédérale.

Ils sont donc structurés, autonomes mais aussi actif dans le paysage politique Genevois et peut être bientôt Suisse.

 

.

Partager cet article

18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 15:22

 

Photo1446.jpg

Collectif antifasciste Rennais

 

 

Comme prévu les Catho' intégristes et autres détracteurs anti mariage Gay se sont rassemblés à Rennes, pour crier haut et fort leurs oppositions au projet de loi visant à autoriser les Gay à se marier, afin d'offrir les mêmes droits à ces familles que celles des hétéros. Selon Ouest France, ils étaient environ 4000 personnes accompagnés de leurs enfants afin d'attendrir la population. Heureusement ils avaient une sono qui couvrait leurs blabla incessants !!

Leurs revendications toujours aussi "bien" dissimulées derrière une homophobie évidente et un rejet des différences, n'a fait échos que parmi les "leurs" .

Nous étions présents et nos cris portés par notre colère ont été repris en coeur par les "monsieur et madame tout le monde" surpris de cette mobilisation fasciste !!!

 

 

Photo1465.jpg

 

Photo1456

 

Dés notre arrivée sur le lieu de RDV, nous sommes accueillis; pour changer par une belle brochette de gendarmes qui nous encadre et nous empêche de partir rejoindre les opposants au mariage Gay.

Qu' à cela ne tienne, par petits groupes de 3 ou 4 personnes on décide de se détacher du cortège et de partir tranquillement vers la place de la Mairie pour se faire entendre !!

 

Photo1454.jpg

 

Cela fonctionne bien et très vite nous sommes au coeur du "problème" accompagnés d'asso' LGTB,du collectif antifasciste Rennais et de la population venue en renfort !!


Malgré le nombre d'opposants au mariage Gay, nous nous sommes fait entendre au delà de nos espérances... En fin d'après midi tout ces détracteurs s'étaient dispersés et nous avions la place pour nous exprimer et partager avec la population .

Les gendarmes quant à eux se sont fait plaisir et nous ont encadré jusqu'à la fin alors qu'en face il n'y avait plus personne !! Fidèles à eux mêmes et toujours du même coté !!!

 

Photo1474.jpg

 

Rappelons qu'avant tout le mariage civil revendiqué par les homosexuelles est indispensable pour offrir aux enfants vivants dans ces FAMILLES la même sécurité affective et administrative que dans les familles d'hétéro . Alors quand ces intégristes crient pour la protection de l'enfant et de la famille, il serait bon qu'ils se rendent compte qu'effectivement cette loi est la SOLUTION !!

 

 

Nous vous laissons quelques belles images de notre rassemblement...

 

Photo1463.jpg

 

Photo1472.jpg

 

Photo1448.jpg

 

Photo1452.jpg

 

Photo1471.jpg

 

305943_4914940360149_1990307569_n.jpg

Partager cet article

16 octobre 2012 2 16 /10 /octobre /2012 09:00
Photo_d_un_cadavre_par_Elie_Kagan__Paris__17_octobre_1961-1.jpg Rassemblement commémoratif le 17 Octobre 2012 à 18h30 Passerelle des Jumelages Quai Chateaudbriand pour RENNES, à 18h au Pont Saint Michel à PARIS, à LILLE à 18h30 place de la République et STRASBOURG, à 17h30, pont aux corbeaux.  


 «Il y a cinquanteet un  ans, le préfet de Police de la Seine, Maurice Papon, avec l'accord du gouvernement, imposa un couvre-feu visant exclusivement tous les Français musulmans d'Algérie.
 
«Ce couvre-feu raciste entraîna une réaction pacifique des Algériens, sous la forme d'une manifestation dans les rues de Paris. Au soir du mardi 17 octobre 1961, ils furent près de trente mille, hommes, femmes et enfants, à défiler pacifiquement sur les grandes artères de la capitale pour revendiquer le droit à l'égalité et défendre l'indépendance de l'Algérie. 
 
«La répression policière de cette protestation non violente est une des pages les plus sombres de notre histoire. Longtemps dissimulée à l'opinion et désormais établie par les historiens, elle fut féroce : onze mille arrestations, des dizaines d'assassinats, dont de nombreux manifestants noyés dans la Seine, tués par balles, frappés à mort.  
 
«Le temps est venu d'une reconnaissance officielle de cette tragédie dont la mémoire est aussi bien française qu'algérienne. Les victimes oubliées du 17 octobre 1961 travaillaient, habitaient et vivaient en France. Nous leur devons cette justice élémentaire, celle du souvenir.  
 
«Reconnaître les crimes du 17 octobre 1961, c'est aussi ouvrir les pages d'une histoire apaisée entre les deux rives de la Méditerranée. En 2012, l'Algérie fêtera cinquante ans d'une indépendance qui fut aussi une déchirure française. A l'orée de cette commémoration, seule la vérité est gage de réconciliation.  
 
«Ni vengeance, ni repentance, mais justice de la vérité et réconciliation des peuples: c'est ainsi que nous construirons une nouvelle fraternité franco-algérienne.
http://blogs.mediapart.fr/edition/17-octobre-1961/article/121011/appel-pour-la-reconnaissance-officielle-de-la-tragedie-d
Signez l'appel en ligne et visualisez la carte des manifestations en France
 
 
 
images-10-.jpg

Les images sont lointaines, les impressions confuses, mais il se souvient avoir entendu son père parler, un jour, de la manifestation du 17 octobre 1961. Il vivait alors dans le bidonville de Sartrouville, et ce soir-là, son père avait évoqué à mi-voix, avec des cousins, des coups, des morts et des violences policières. "C'était dans les années 1970, je devais avoir 10 ou 12 ans. Dès qu'ils ont réalisé que j'écoutais, ils se sont tus."Aujourd'hui, M'Hamed Kaki a 50 ans, il est devenu "passeur de mémoire"et il était aux côtés du maire de Nanterre, dimanche 16 octobre 2011 , pour inaugurer le premier boulevard de France portant le nom du 17 octobre 1961. "Cette histoire que la France a longtemps oubliée et dont les anciens ne voulaient pas nous parler pour nous protéger, j'en suis aujourd'hui très fier", sourit-il.

 

Pendant les années 1970 et 1980, le souvenir du 17 octobre 1961 est enveloppé d'un épais linceul. Qui se souvient alors qu'un jour d'automne des hommes, des femmes et des enfants qui manifestaient en famille, désarmés, dans les rues de Paris ont été tués par la police à coups de crosse, jetés vivants dans la Seine, retrouvés pendus dans les bois ? "C'est tout simplement l'une des rares fois, depuis le XIXe siècle, où la police a tiré sur des ouvriers à Paris", constate l'historien Benjamin Stora. Dans les semaines qui suivent, des dizaines de cadavres d'Algériens aux visages tuméfiés sont repêchés dans la Seine. Benjamin Stora pense que la répression fit une centaine de morts, l'historien anglais Jim House"au minimum" 120 ou 130, Jean-Luc Einaudi, auteur de La Bataille de Paris, plus de 150.

 

images-5-.jpg

 

 

Ce jour-là, les "Français musulmans d'Algérie" manifestaient à l'appel de la fédération de France du FLN contre le couvre-feu qui leur avait été imposé par le préfet de police de Paris, Maurice Papon. Cantonnés habituellement aux bidonvilles de banlieue, plus de 20 000 hommes, femmes et enfants défilent alors pacifiquement dans les rues du Quartier latin, sur les Grands Boulevards, aux abords des Champs-Elysées. La violence policière est inouïe : les agents les attendent à la sortie du métro et dans les rues pour les rouer de coups en les insultant. "Les plus faibles, ceux qui étaient déjà en sang, ils les cravachent jusqu'à la mort, je l'ai vu", racontera, en 1997, Saad Ouazen lors d'une réunion de commémoration organisée par le Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (MRAP). Bien qu'ils n'opposent aucune résistance, des dizaines de manifestants sont tués par balles, d'autres sont noyés dans la Seine. Au total, plus de 11 000 Algériens sont arrêtés et transférés au Palais des sports ou au stade Pierre-de-Coubertin.

 Sources: Le monde

 

Filmographie relative au 17 octobre 1961 
http://www.17octobre61.org/
 

50 ans après, la Vérité est en marche. Cependant, la France n’a toujours pas reconnu sa responsabilité dans les guerres coloniales qu’elle a menées, - en particulier la Guerre d’Algérie - non plus que dans le cortège de drames et d’horreurs qu’elles ont entraînés, comme ce crime d’Etat que constitue le 17 octobre 1961. Certains osent encore aujourd’hui continuer à parler des "bienfaits de la colonisation", célébrer le putsch des généraux à Alger contre la République et le pouvoir encourage les nostalgiques de l’Algérie Française et de l’OAS.

    On ne construit pas la démocratie sur des mensonges et des occultations. 50 ans après, il est temps :

  • que les plus hautes Autorités de la République reconnaissent les massacres commis par la Police Parisienne le 17 octobre 1961 et les jours suivants, comme un crime d’Etat.

  • que la Fondation pour la Mémoire de la guerre d’Algérie soit re-fondée sur des bases totalement différentes.

  • que la liberté d’accès aux archives soit effective pour tous, historiens et citoyens.

  • que la recherche historique sur ces questions soit encouragée, dans un cadre franco-algérien, international et indépendant.

                

Partager cet article

2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 15:55

Manif , pas manif , puis oui puis non ....

 

 

Les camarades de Noirgazier se sont chargés de nous faire leur compte rendu et nous n'en rajouterons pas car tout est dit :

 

 

http://www.noirgazier.lautre.net/?p=2517

Manifestation des fachos à Paris : 4 gardes à vue, 57 interpellations

Une cinquantaine de fachos ont été interpellées samedi après avoir tenté de manifester de façon illégale à Paris. Quatre d’entre eux ont été placées en garde à vue.

Ils ont tenté de manifester sur le parvis de Notre-Dame à Paris et n’ont pas réussi. Samedi, une soixantaine de membres des « Jeunesse Nationalistes », un groupe d’extrême droite s’est rendue devant la cathédrale alors que la Préfecture de police de Paris avait interdit leur rassemblement. Le mouvement avait prévu de protester contre les « zones de non-droit », et le « racisme anti-blanc ».

 

Selon la Préfecture, toutes les personnes qui ont tenté de manifester ont été interpellées et quatre ont été placées en garde à vue. Parmi elles, le leader du mouvement, Alexandre Gabriac. Le conseiller régional de Rhône-Alpes est entendu « pour avoir appelé à participer à une manifestation interdite » a précisé la police. Deux autres personnes ont été placées en garde à vue pour « port d’arme prohibé » et une autre pour « outrage et rébellion ».

 

En juin dernier, une première manifestation de ce mouvement avait été interdite à Lyon.

Peu après la décision de la police d’interdire celle de samedi à Paris, Alexandre Gabriac, exclu du Front National en 2011 pour avoir fait le salut nazi, avait déclaré qu’il n’avait dorénavant « pas beaucoup d’autre alternative que d’entrer dans l’illégalité ». Une chose est sur, le fascisme a été encore une fois dans nos rues….

 

S'il y a une belle image à garder de cette journée c'est ça :

 

404631_477374118962570_458135766_n-1-.jpg

Partager cet article

30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 09:17

Partager cet article