Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ACF Actions Contre le Fascisme
  • ACF Actions Contre le Fascisme
  • : Acf est un mouvement antifasciste autonome! Un réseau qui s'étend sur tout le territoire dans le but de récolter un max d'info et d'être en action au maximum. Créer des liens avec les autres autonomes ...et dépasser les frontiéres pour lutter efficacement... Ouvrez les yeux , le fascisme est omniprésent ! Renvoyons le aux ordures! Nous, Vous, Tous et Partout !
  • Contact

Recherche

19 mars 2013 2 19 /03 /mars /2013 08:40

ACF se joint aux opposants de ce rassemblement d'extrême droite et vous demande de vous mobiliser face à cette vermine !

Ensemble et nombreux, crions notre refus à ce que de telles mouvances et autres groupuscules se pavanent librement et puissent exprimer et propager leurs idées sexistes , xénophobes , racistes et pour certaines radicalement néonazi' !!

Dites NON aux Fascismes sous toutes ses formes !!

( Nous reprenons le travail et l'appel de camarades antifascistes locaux dont le lien figure plus bas )

 

Samedi 23 mars
à Chartres-de-Bretagne
15h00 à la Mairie

 


 

208756_10151384268758978_123266435_n-1-.png

<<Le samedi 23 mars, dans un lieu privé à la sortie de Chartres-de-Bretagne, le mouvement d’extrême droite identitaire Jeune Bretagne, prétend organiser une journée de débat sur le thème « Que faire face à la crise ? ». Est ainsi annoncée la présence d’une dizaine d’organisations de France et de l’étranger, de la plus dure extrême droite qui soit, des organisations qui se revendiquent fascistes et ont à leur actif quantité de faits d’ultra violence raciste (se référer au verso pour plus de détails sur les organisations invitées).

 

Ce n’est pas par hasard si Jeune Bretagne a choisi Chartres pour organiser sa « conférence ». Le mouvement espère faire écho à la lutte des camarades victimes de la guerre sociale à l’usine PSA. Cette tentative de récupération écœurante est malheureusement classique de l’extrême droite. La dernière « conférence » organisée par Jeune Bretagne s’était conclue par l’agression de jeunes du quartier dans lequel se tenait le sinistre rendez vous, à Vannes, il y a un an.

 

Nos valeurs à nous, respect, solidarité, refus de la haine, rendent inacceptable la tenue d’un pareil événement, qui dans le contexte de percée de l’extrême droite sur fond de crise sociale, fait songer aux manœuvres de partis néo-nazis comme Aube Dorée en Grèce. Au delà de ça, un tel rassemblement de tout ce qui peut se faire de pire à droite de la droite est une situation à haut risque de débordements, pour tout le week end du 23 mars.


Personne ne mérite de subir auprès de chez lui un tel regroupement ! Ni à Chartres, ni en Bretagne, ni ailleurs !>>

 

 

 

Sources:

http://www.antifabzh.lautre.net/roazhon/?p=984

 

________________________________________________

 

Les organisations d’extrême droite

présentes à Chartres le 23 mars

 

Troisième Voie, de Serge Ayoub dit « Batskin » : membre de la frange néo-nazie des supporters du PSG dans les années 1980, il fonde les Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires en 1987. Nombre des JNR passeront devant les tribunaux pour des violences à caractère politique ou raciste – y compris pour meurtre. Après un long break marqué par une condamnation pour trafic de drogue, Batskin créé Troisième Voie où l’on retrouve des « vétérans » des JNR.

 

Le Réseau Identité représenté par Richard Roudier : il a fait partie de l’organisation néo-nazie Unité Radicale, dissoute en 2002 après qu’un de ses membres a tenté d’assassiner Jacques Chirac. Il est, en avril 2003, un des fondateurs du Bloc Identitaire dont il a été exclu l’année dernière.

 

Riposte Laïque représentée par Pierre Cassen : s’est fait connaître en co-organisant avec le Bloc Identitaire en 2010 un rassemblement à Paris appellé « apéro saucisson pinard ». Pour elle la défense de la laïcité sert uniquement de prétexte au déversement des pires insanités xénophobes. Dès 2010 Pierre Cassen était intervenu à Paris, au Local, un établissement tenu par Serge Ayoub.

 

CasaPound représentée par Xavier Eman : organisation italienne souhaitant incarner un « fascisme du troisième millénaire », elle se targue d’avoir des préoccupations sociales. En réalité, ses militants se sont surtout signalés par leurs violences contre les étudiants grévistes et les militants de gauche. Plus grave, c’est un individu membre de CasaPound qui, en décembre 2011 à Florence, a tué deux vendeurs ambulants sénégalais, en blessant trois autres.

 

Guillaume Faye : issu, selon ses propres termes, « de la grande bourgeoisie parisienne », Faye est une des principales plumes de l’extrême droite française contemporaine. Dans les années 70-80, outre ses activités pour le Figaro Magazine ou encore Paris-Match, il était membre du GRECE et, à ce titre, un des principaux théoriciens de la Nouvelle Droite. Après un « break » d’une dizaine d’années et un crochet par Skyrock en tant qu’animateur, il fait son retour en politique en 1998.

 

ADSAV représenté par Ronan Le Gall : ADSAV s’inscrit dans la lignée directe de la frange du mouvement indépendantiste/autonomiste breton qui, sous l’Occupation, a collaboré avec les nazis. Ainsi, ADSAV « se refuse à condamner ceux qui ont combattu pour l’indépendance bretonne avec sincérité et droiture, quelles que soient l’époque et les circonstances ».

 

Jeune Bretagne représenté par Yann Vallerie : à l’instar d’ADSAV, Jeune Bretagne considère comme des références politiques acceptables les figures de la collaboration bretonne. Son blog rend hommage à l’abbé Perrot (exécuté par la Résistance en 1943) et à Olivier Mordrelle (condamné à mort par contumace à la Libération, réfugié au Brésil, en Argentine, puis dans l’Espagne de Franco). Des militants de Jeune Bretagne étaient présents à Lyon lors de la « Marche des cochons » du 14 mai 2011 : ce défilé s’est terminé par des déprédations et des attaques contre des commerces supposés tenus ou fréquentés par des étrangers.

 

Le Mouvement d’Action Sociale (MAS) : concentre la majeure partie de sa propagande sur les thématiques sociales et économiques, s’inspirant de CasaPound. Il existe une revue dont la ligne politique est très proche du MAS : le bimestriel Rébellion, lui-même fondé par des anciens d’Unité Radicale.

 

La NSV (Nationalistische Studentenvereniging) : organisation étudiante nationaliste flamande très proche du Vlaams Belang (extrême droite nationaliste flamande) dont le leader, Filip Dewinter – qui, avant de soigner son discours, ne cachait pas sa fascination pour le nazisme – est un ancien membre.

Thomas Ferrier : il est le dirigeant du PSUNE (Parti Socialiste pour l’Union de la Nation Européenne). Cadre dans la fonction publique, Ferrier n’en est pas moins un fervent partisan de la simplification des procédures de licenciement des agents publics et un apologiste de « l’initiative privée de nature entrepreneuriale ». Il a donc parfaitement sa place dans une réunion d’extrême droite prétendant démagogiquement se pencher sur la question sociale, puisque ses « solutions » sont les mêmes que celles prônées par le patronat.

Repost 0
26 septembre 2012 3 26 /09 /septembre /2012 08:23

ACF Action Contre le Fascisme est là pour soutenir ses camarades .

 

19 

Soyez acteurs aussi en diffusant,en récoltant des fonds pour les frais et en vous mobilisant:

 

Source: 

http://solidarite-antifa-henin-beaumont.kazeo.com/

 

 

[Communiqué #1]

 

 

Soutien antifasciste pour Seb !

 

Le 17 juin 2012, six antifascistes étaient arrêté(e)s dans les rues de Hénin-Beaumont en se rendant à un rassemblement pour protester contre le risque d'élection de Marine Le Pen au second tour des élections législatives.

 

Plusieurs unités de police les ont interpellés de manière virulente avant d'atteindre le lieu du rassemblement. Les activistes antifascistes ont ensuite passé la nuit en garde à vue après avoir été menottés et embarqués. C'est finalement au commissariat de Lens que les activistes ont appris les résultats de l'élection.

Deux des antifascistes interpellé(e)s ce soir-là ont fait l'objet de poursuites judiciaires. Le premier, mineur, ne semble plus être inquiété pour le moment. Nous restons vigilants.

 

Seb par contre, sera jugé au Tribunal de Béthune le 6 novembre 2012. Il est poursuivi pour « port d'arme de 6ème catégorie avec circonstance aggravante qu'au moins une autre personne était aussi en port d'arme ». Il est aussi poursuivi, car il a refusé de se soumettre à un prélèvement pour un fichage ADN.

 

Par cette accusation, l'Etat veut faire croire que les antifascistes seraient des personnes pratiquant une violence gratuite et qui ne cherchent que le désordre. La réalité est que depuis des semaines avant le soir de l'élection, les militants fascistes du Front National et d'autres groupes radicaux – dont certains venus même d'autres régions de France – multipliaient les agressions et les pressions sur les militants de gauche en général et ciblaient plus particulièrement les activistes antifascistes. Des agressions de plus en plus violentes couvertes par les forces de répression de l'Etat.

 

Ce que l'Etat reproche à Seb et aux militants antifascistes est d'avoir oser penser à pouvoir se défendre en cas d'agression de la part d'une des bandes néonazies qui patrouillaient en ville.

Nous appelons à la solidarité populaire, nous encourageons toutes et tous les antifascistes à multiplier les actions de solidarité, à diffuser l'information et organiser des initiatives de soutien.

Car ce qui se joue là ne concerne pas qu'un individu. La conquête d'Hénin-Beaumont et de larges parts du bassin minier est un objectif prioritaire de l'extrême-droite. Et la criminalisation de l'antifascisme et l'instauration progressive d'un climat de terreur à l'encontre des militants progressistes font partie de cette stratégie.

 

Nous appelons à tout mettre en œuvre pour être le plus nombreux et nombreuses possible devant le tribunal de Béthune ce mardi 6 novembre dès le début d’après midi.

Nous faisons également appel à la solidarité financière car les poursuites judiciaires coûtent cher.

 

Solidarité avec les antifascistes de Hénin-Beaumont !

 

Relaxe pour Seb au procès du 6 novembre !

Repost 0
27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 21:19

 

 

 

La cour d'appel de Casablanca confirme la sentence d'un an de prison ferme à l'égard de Mouad El Haqed !!!!

Pas de justice ...

 

Voir notre article:


http://acf.actioncontrelefascisme.over-blog.com/article-soutien-au-rappeur-marocain-mouad-belghou-108301250.html

 

Repost 0
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 09:55
          Mouad a entamé une gréve de la faim en protestation contre les conditions de détentions !!
 
http://monde-arabe.arte.tv/wp-content/uploads/mouad_teaser1.jpg
 
<< Mouad Belghouat, le rappeur marocain du Mouvement du 20 février a été arrêté le 9 septembre dernier à Casablanca.
 
Le rappeur issu des quartiers populaires est un membre actif du Mouvement du 20 février. Cette accusation est selon ses défenseurs « un prétexte pour faire payer au jeune homme ses positions très engagées » contre ceux qu’il appellent « les pilleurs et les corrompus qui abrutissent la société marocaine ».
Le rapeur Mouad Belghouat, alias »el haked » (l’enragé) fait l’objet d’une plainte pour agression. Il est incarcéré depuis le 9 septembre dernier.>>
 
       
 
 
 
 
<<Le rappeur contestataire marocain Mouad Belghouat, condamné à un an de prison ferme pour outrage à la police, a entamé lundi une grève de la faim de 48 heures pour protester contre ses conditions de détention, selon ses proches. Sa décision intervient alors que l'examen de son appel, qui devait débuter lundi à Casablanca, a été reporté pour la troisième fois] et fixé au 23 juillet.
"Cette grève de la faim est une protestation contre les conditions de détention de Mouad à la prison Oukacha de Casablanca, qui sont pour le moins scandaleuses", a déclaré à l'AFP Maria Karim, une amie de Mouad Belghouat. 
Agé de 24 ans, Mouad Belghouat est connu pour ses chansons critiques vis-à-vis de la monarchie marocaine. Arrêté le 28 mars, il a été condamné le 11 mai à un an de prison ferme et 1.000 dirhams (90 euros) d'amende.
Il est poursuivi pour "outrage à un officier public dans le cadre de ses fonctions et à un corps constitué", après la diffusion sur Youtube d'une vidéo montrant des policiers marocains sur fond d'une chanson du rappeur dénonçant la corruption dans la police. Mais il dément avoir diffusé la vidéo.
L'organisation Human Rights Watch (HRW) a appelé les autorités marocaines à "annuler les accusations" contre le contestataire et à le libérer.
"Cette affaire est tout simplement une affaire de liberté d'expression", a insisté HRW, faisant valoir que chaque jour que Mouad Belghouat passait en prison rappelait "la distance" entre les lois du Maroc et leur pratique.
Mouad Belghouat est l'un des chanteurs les plus célèbres du Mouvement du 20 février, qui revendique des changements politiques de fond, l'élimination de la corruption et une monarchie parlementaire à l'image de l'Espagne. >>
 
       
       
                
 
Morceau de soutien de Ced et Zalem :
 
     
       
 
 
  ACF a rencontré Zalem rappeur Rennais lors d'un festival engagé ayant comme thème les" printemps arabes" entres autres. Zelem chante pour véhiculer l'appel à mobilisation pour Mouad et nous l'avons entendu !!!
 
Sensibles à ce qui se passe au Maroc pour Mouad et partout ailleurs pour les prisonniers politiques  , pour ceux qu'on veut faire taire; nous relayons les dernières infos et soutenons bien évidement Mouad et tous ses proches !!
Repost 0
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 13:18

source:
http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Les-chiens-des-punks-embarques-par-la-police-_40887-2091897------35238-aud_actu.Htm

 

Ambiance tendue hier après-midi, devant le centre commercial Les trois soleils, où un groupe d'une vingtaine de marginaux squatte depuis des mois. La police a embarqué une dizaine de chiens.

 

 

 

<<Cindy, une punkette, crête rose, chaîne autour du cou, tatouages, est en larmes. Elle protège ses deux chiennes, Louna et Créteuse. Refuse de lâcher les laisses. Autour, la foule se rassemble. Les policiers sont tendus.

Opération coup de poing contre les marginaux, squattant l'entrée de la place du Colombier, devant le centre commercial Les Trois Soleils, hier après-midi. Trois fourgons de police, un de la fourrière, ont débarqué avec une vingtaine d'hommes. Ils ont embarqué une dizaine de chiens, sous les protestations véhémentes de leurs propriétaires et de nombreux passants, émus. Bousculade. Ambiance lourde.

 

« Je trouve ça choquant, lâche Louis, qui promène une poussette. Ces gens n'ont que leur chien. » « Scandaleux ! », opine une dame âgée. « C'est dur. Triste. Ça prend le bide. Les chiens étaient tout cool. J'imagine que les policiers ne sont pas très à l'aise non plus », s'attriste Sandrine.

 

« Un prétexte pour nous casser »

 

Assez vite, les policiers s'en vont avec les bêtes. Le petit groupe de marginaux se regroupe, agité. « Les chiens, c'est nos enfants, on vit avec », ne décolère pas Mehdi. « On sait qu'un arrêté municipal interdit les regroupements de chiens. Mais tous étaient en règle et attachés, continue de sangloter Cindy. Ils disent qu'on a huit jours pour les récupérer moyennant 89 €. Après, ils les piquent ! Mais comment on paye ? Et comment on va à la fourrière ? C'est à Betton, à des kilomètres ! » Nouvel éclat de larmes : « Il faut faire un truc. Mais pas qu'avec les gens de la zone. Sinon ça s'arrêtera jamais. »

 

Les marginaux se plaignent de contrôles réguliers. « C'est vrai, les policiers interviennent souvent », confirme Patricia. Cette femme effectue des enquêtes devant les Trois Soleils. « Tous les jours, je vois bien ce qui se passe. Le jour de la Fête de la musique, ils ont déjà embarqué un chien à un gars qui était tout tranquille. » « C'est un prétexte pour nous casser, car on est de la pollution visuelle », tonne Mehdi.

 

Au commissariat, un officier ne s'en cache pas : « Le but est de les décourager de rester à Rennes. » Pourquoi ?  

 

 

« Qu'attend la Ville pour réagir ? Qu'un enfant se fasse mordre ? Je ne comprends pas que l'on puisse laisser dégénérer cette situation », dénonce l'une. « Les bruits détruisent nos nuits », tempête une autre. « Aboiements des chiens des heures entières. État d'ébriété permanent. Cris, bagarres... Nous ne supportons plus ces nuisances et nous songeons à déménager du centre-ville », se désespère un entrepreneur installé à côté.

 

La mairie tient aussi à préciser que « les services sociaux suivent ce groupe de marginaux depuis des mois pour essayer de les faire sortir de la rue. Mais ils se heurtent à un mur. À un moment donné, il faut de la répression pour faire respecter la loi. »

 

La ville confirme que les zonards ont « huit jours pour récupérer leur animal. Après quoi, il y a effectivement un risque qu'ils soient tués. »Cindy se prend la tête dans les mains. « Nos chiens ne font rien de mal. Pourquoi ? Pourquoi ? »>>

 

<

Tout ça n'est que l'envie de nettoyer les rues de la municipalité pour que ce soit plus "joli" ! Tout ça est scandaleux ! Ces "punks ou zonards" sont souriants , agréables et hors mis celui qui sera un peu lourd suite à une cuite ( on l'est aussi ) ils ne gênent en rien ! Les chiens sont très sociables comme toujours et en régles !

Ils font partit du paysage; en ville oui il y a des zonards et alors? On ne doit ni les rejeter ni les ignorer , quand je vois certains qui font mine de ne pas les voir en passant à coté d'eux ça me révolte !!
Cette action doit être dénoncée et on doit empécher les envies égoistes d'un Maire et l'abus de pouvoir des services de police ..

D'autres choses sont possibles si vraiment ils font du bruit ou si les chiens gênent par aboiements ...

Quand on voit qu'à Rennes un accueil de nuit "ABRI" ne possède qu'une chambre avec chien; on devine déjà un soucis de prise en charge !!
Je croise ces gens et leurs chiens tout comme vous et jusqu'à aujourd'hui je n'ai rien à dire sur leurs  attitudes quand l'un d'entre eux se comporte mal avec son iench' les autres interviennent de suite pour le lui faire remarquer...alors crier à la maltraitance est tout aussi con !!

Ces chiens sont toute leur vie, leurs bébés et cette boule de poil est souvent aussi ce qui leur donne envie de continuer à se battre et à avancer; alors leur enlever leurs compagnons est tout à fait CRUEL !!

 

 

  Environ 300 personnes se sont réunies sur la place de la mairie.

 

 

Nous espérons que tout va rentrer dans l'ordre, et bravo à la population locale qui spontanément est intervenue pour soutenir et aider ces "punks" et leurs chiens !!

Nous suivrons sur place les avancées de cette histoire.

Il semble que des fonds soient déjà récoltés afin de permettre aux propriétaires de récupérer leurs chiens .

 

 

N'hésitez pas à nous contacter si des actions sont misent en place sur Rennes ou que vous avez besoin d'aide , ACf sera là !!

Repost 0
26 juin 2012 2 26 /06 /juin /2012 12:09

Solidarité avec les camarades d’Hénin-Beaumont!

34

 

 

 

par Comité de Vigilance Antifasciste 62

 

<<Le 17 juin à Hénin-Beaumont, des camarades ont été interpellés alors qu’ils se rendaient à un rassemblement antifasciste. Suite à cette interpellation, deux d’entre eux devront comparaitre devant la justice.

 

Le procès d’un camarade débute ce mercredi 4 juillet à 10h30 au tribunal pour mineurs de Béthune.

 

Nous tenons à réaffirmer notre soutien aux personnes inculpées. Nous serons à leur côtés tout le temps que durera la procédure.

 

Nous considérons que cette affaire est une affaire collective, puisqu’à travers ce procès ce sont tous les groupes et les personnes antifascistes autonomes qui sont directement visés.

 

Ce 17 juin, la mission de la police était clairement de protéger le local du Front National, et d’éviter tout mouvement à l’issue des élections législatives.

 

En effet, l’Etat et la Justice bourgeoise ne supportent pas que des individus puissent agir de manière organisée, en dehors des circuits de la politique politicienne qui ont tant favorisé l’implantation des fascistes, notamment et de manière emblématique à Hénin-Beaumont.

L’Action Antifasciste a mis en place une caisse de solidarité destinée à participer aux frais d’avocats des camarades antifascistes qui auront à comparaitre devant la justice.

 

Ce rendez-vous n’est que le début d’un long processus, au terme duquel nous demandons que les quelques charges qui pèsent sur nos camarades soient abandonnées.>>

 

Voir article:  http://acf.actioncontrelefascisme.over-blog.com/article-communique-des-antifascistes-interpelles-a-henin-beaumont-le-17-juin-2012-107298499.html

 

ACF sera présente et mobilisera au mieux pour soutenir ...

Ne laissons pas faire et soyons unis !!

Repost 0
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 15:33

 

IMGP0884

 

 

 

 

Nos correspondants
21 juin 2012

<<Alors que nous nous rendions au rassemblement antifasciste prévu pour protester en cas de victoire de Marine Le Pen aux élections législatives, nous avons été interpellés de manière très musclée à proximité du lieu de rendez-vous.

 

En l’espace de quelques secondes, nous avons été encerclés par un dispositif policier important (6 voitures de policiers en civil et en uniforme) avant d’etre interpellés et placés en garde à vue.

 

Le but de la manoeuvre était clairement de nous empêcher de nous rendre au rassemblement.

 

Face à la mobilisation instantée depuis l’extérieur (communiqués de soutien),les charges à notre encontre ont spectaculairement diminué.

 

Alors qu’on nous accusait initialement d’avoir planifié des actes de violence en bande organisée, finalement seul deux d’entre nous sont ressortis avec une convocation à comparaitre devant un tribunal (novembre 2012). Les charges de violence en bande organisée ont été abandonnées.

 

Nous sommes restés solidaires malgré la pression des policiers qui essayaient de nous monter les uns contre les autres, et c’est grace à notre fermeté que nous avons pu sortir rapidement et presque sans suite.

 

Plus que jamais, solidarité antifasciste !! >>

 

ACF est là ... avec nos camarades !!

Repost 0
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 22:11

Rassemblement le 17 juin à Hénin-Beaumont

 

Ce dimanche 17 juin aura lieu le second tour des élections législatives.

A Hénin-Beaumont et dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais, c’est Marine Le Pen (FN) et Philippe Kemel (PS) qui vont s’affronter dans un duel très serré. L’issue du scrutin est incertaine.

 

Dans le deux cas de figure (défaite ou victoire électorale de Marine Le Pen), il y a des risques de perturbation de la part de l’extrême-droite.

Alors soyons nombreux lors de l’annonce des résultats, pour faire barrage au Front National !

 

Rendez-vous SANS DRAPEAUX NI BANNIERES, le dimanche 17 juin à 19h30 devant l’Hotel de ville d’Hénin-Beaumont.

 

 

Repost 0
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 17:02

457349 240658726045257 2096205238 o

Repost 0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 21:11

gwen.jpg Tes camarades sont avec tous tes proches dans leur chagrin ..

 

Gwen avait pas encore 26 ans

 Baby Firefly Punx... pour ceux qui ne la connaissaient de Face book
Repost 0