Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ACF Actions Contre le Fascisme
  • ACF Actions Contre le Fascisme
  • : Acf est un mouvement antifasciste autonome! Un réseau qui s'étend sur tout le territoire dans le but de récolter un max d'info et d'être en action au maximum. Créer des liens avec les autres autonomes ...et dépasser les frontiéres pour lutter efficacement... Ouvrez les yeux , le fascisme est omniprésent ! Renvoyons le aux ordures! Nous, Vous, Tous et Partout !
  • Contact

Recherche

28 janvier 2012 6 28 /01 /janvier /2012 09:25

Ce matin devant cet article on ne peut que s'indigner ...

Soutient pour nos camarades Nancéens ...

 

http://bellaciao.org/fr/spip.php?article124723

 

Perquisition chez des militants à Nancy. Qui nous protège de la police ?

Nous sommes 3 étudiants et vivons en collocation à Nancy.

Ce matin, le 26 janvier 2012 à 7h30, des policiers en uniformes et en civils sont venus tambouriner violemment à notre porte en nous sommant d’ouvrir, sans aucune explication ni preuve d’autorisation justifiant leur présence. Pris de panique, nous n’avons pas ouvert la porte. Devant notre réaction ils sont montés chez nos voisins du dessus. Ceux ci ont ouvert alors que les policiers leurs signifiaient qu’ils recherchaient un individu, leurs ordonnant de les laissé rentrer à l’intérieur. Nos voisins ont demandé un document justifiant leur requête, les policiers ont rétorqué qu’ils n’étaient pas « aux Etats-Unis ». Ignorant leurs droits nos voisins les ont laissés entrer. Après un rapide état des lieux et voyant qu’il n’y avait personne, ils sont ressortis. Suite à cela, ils sont revenus à notre étage pour recommencer leurs sommations.

 

Au bout de trente minutes ils ont enfoncé la porte et environ 4 ou 5 policiers en civils et en uniformes sont entrés. Nous étions deux dans une chambre (une habitante et l’un de ses amis) et le troisième dans une autre. L’un des policiers est alors entré arme au poing dans la première des chambres sans demander nos identités. Une personne était dans le lit et l’autre debout, voyant que cette dernière n’était pas l’individu recherché le policier l’a écarté et s’est précipité sur le lit. La personne qui s’y trouvait lui faisait face et a immédiatement levé les mains en l’air ce qui n’a pas empêché le policier de le gifler violement, de l’immobiliser sur le lit avec ses genoux avant de braquer son arme sur sa tempe. Ne l’identifiant pas comme la personne recherchée, il a relâché son étreinte et la menacé du poing. En même temps, d’autres policiers fouillaient l’appartement (fouille des placards, matelas retournés, toutes les pièces visitées et une valise d’ouverte). Une chambre dont la propriétaire était absente a été fouillée. A ce moment l’une des habitantes a demandé si ils avaient un mandat pour perquisitionner et un policier lui a simplement rétorqué que « nous n’étions pas dans série TV » et que de toutes façon ils « avaient l’autorisation du parquet pour ouvrir la porte ». Cependant aucune autorisation officielle ne nous a été présentée. Après avoir pris nos identités et celles de nos voisins, ils sont ensuite repartis comme ils sont arrivés, sans plus d’explications.

 

En tant que militants politiques nous prenons part depuis un certain temps aux luttes sociales sur Nancy et ailleurs et sommes exposés à la répression policière. Depuis un an cette répression va crescendo, entre coups de pression dans la rue et convocations officieuses, les coups tordus se multiplient. Mais aujourd’hui nous avons franchi un nouveau cap et cela nous pousse à sortir de notre mutisme, à dénoncer cet usage abusif et illégitime de la force, cette violence policière tant psychologique que physique. Nous condamnons ces actes, malheureusement trop répandus à Nancy comme ailleurs.

Des personnes révoltées !!!

 

http://www.fsl-nancy.fr/qui-nous-pr...

LES PERQUISITIONS

 
http://1libertaire.free.fr/LeLibert...

 

La perquisition - fouille d’un lieu privé (domicile ou voiture) - ne peut être effectuée que dans le cadre d’une enquête préliminaire, d’un flagrant délit, ou d’une commission rogatoire.

1. Enquête préliminaire
Parce qu’ils ont des éléments sur l’infraction qui va se commettre ou qui a été commise, les officiers de police judiciaire procèdent à une enquête. Dans le cadre d’une enquête préliminaire, la perquisition ne peut avoir lieu qu’avec votre accord écrit express qui doit être acté dans le P. V.

2. Flagrant délit
II se définit comme une infraction qui vient de se commettre. II y a donc recherche et/ou arrestation immédiate du ou des auteurs de l’infraction.

3. Commission rogatoire
C’est l’autorisation donnée par le juge d’instruction saisi d’une affaire d’effectuer des actes (perquisitions, interrogatoires…)

Règles que la police doit toujours respecter pendant une perquisition :

- La présence d’un officier de la police judiciaire est obligatoire. La plupart des policiers en uniforme ne le sont pas. S’assurer lors d’une perquisition de la présence d’un officier de police judiciaire en lui demandant sa carte. De simples agents poursuivant en flagrant délit une personne qui s’est réfugiée dans un lieu privé, doivent attendre la venue d’un officier de la police judiciaire pour perquisitionner.
- Les horaires : après 6 h du matin et avant 21 h (dans le cadre d’une enquête ou d’un flagrant délit se rapportant à la législation sur les stupéfiants, ces limites ne sont pas applicables).
- La perquisition ne peut être effectuée qu’en présence de l’intéressé, d’un tiers le représentant, ou de deux personnes réquisitionnées par la police. Le témoin doit assister à l’ouverture et à la fermeture du lieu, et être présent dans chaque pièce au moment ou elle est visitée.
- Au cours de la perquisition, ne peuvent être saisis que des objets ayant lien avec l’affaire. Cependant, en cas de découverte d’objet délictueux (armes, stupéfiants…), la perquisition peut déboucher sur l’ouverture d’une procédure incidente de flagrant délit.
- En fin de perquisition, un procès-verbal rédigé par l’officier de police judiciaire doit obligatoirement être établi sur place. Insistez sur le fait qu’il doit être rédigé sur place et non au commissariat. Tous les objets saisis doivent être inscrits sur le P. V. ainsi que le lieu exact où ils ont été trouvés. La personne perquisitionnée est invitée à signer le P.V, mais n’est pas obligée de le faire. Relisez attentivement le P. V. avant de le signer, et veillez à ce qu’il n’y ait aucun blanc ni rature. Les objets saisis doivent être scellés sur place avec un cachet de cire. L’intéressé est aussi invité à signer les étiquettes placées sur les objets portant la date de la saisie. Refusez de signer si vous ne reconnaissez pas un objet.
- On ne peut s’opposer physiquement a une perquisition illégale. Apres une perquisition illégale, il faut porter plainte pour violation de domicile et/ou voie de fait. Même si cette perquisition permet de découvrir des éléments prouvant que l’intéressé a commis un délit, la procédure peut être purement et simplement annulée ; ce sera à la défense de l’accusé de prouver l’illégalité de la procédure.
- Souvent les policiers opèrent des perquisitions au bluff, en jouant sur l’ignorance des gens et sur l’intimidation. A la fin d’une perquisition au bluff. Ils font mention dans le P.V d’une autorisation que leur aurait donné la personne. Refusez de signer le P. V, car vous venez de subir une perquisition illégale. En cas de tapage nocturne, les agents de police n’ont aucun droit pour pénétrer dans votre domicile.
- Les tentatives d’intimidation sur le recel d’objets volés dont vous ne possédez pas les factures ne doivent pas vous impressionner. Ce n’est pas a vous de prouver que ces objets ne sont pas volés, mais à la police de faire la preuve de leur provenance.



Faites tourner cet article, alertez, dénoncez... et soutenez nos camarades ...

Repost 0
25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 11:58

Des groupes d'autonomes dont ACF appellent à

un rassemblement citoyen

Dimanche 29 janvier à Lille - métro Rihour à 16h

Lille 29j A4 Couleurs-copie-2

 

 

 

      Derrière les apparences consensuelles, un but politique dangereux !!!

Dimanche 29 Janvier les identitaires et autres représentants de l’ultra droite néo-fasciste tenteront de récupérer à leur compte l’image et l’histoire de l’icône locale Jeanne De Maillotte en organisant une marche aux flambeaux dans la ville de Lille.

Cherchant à créer une mystique à leurs théories et légitimer leur combat d’aujourd’hui en l’ancrant perfidement dans l’histoire de France, ils tentent de récupérer cette légende.
Ils évoquent les guerres de religions du XVIe siécle en estimant que l’Europe serait dans la même situation au 21e siécle.


Pour les identitaires, mondialisation égale mélange des cultures, métissage et vol de sa propre culture (mondialisme).
S’ils parlent d’extrémistes religieux d’hier(sans rappeller le contexte historique, l’icône Jeanne De Maillotte se situant en 1582, dix ans aprés le massacre de la Saint Barthélemy)voyez y un rapport évident avec leur islamophobie délirante.


Nous ne voulons pas de leurs fantasmes de grand soir de St Barthélemy du 21e siécle ni de leurs idées nauséabondes d’extrémisme sous couvertures historiques.

Quand les identitaires révisent l’histoire de France, ça n’est pas à la bibliothéque, c’est en la détournant.

 

Voir notre précédent article sur le sujet; qui, quoi et comment: 

http://acf.actioncontrelefascisme.over-blog.com/article-quand-les-identitaires-revisent-l-histoire-de-france-a-n-est-pas-a-la-bibliotheque-c-est-en-la-t-93021833.html

   

- Imprimez et affichez -

 

Tract format A4 à imprimer et distribuer (couleurs ou noir et blanc)

  Lille 29janvier2012 retouch'

> Cliquez pour voir le trac en couleurs: http://hpics.li/1614b8e <

 

 

Lille 29janvier2012 retouch' NB

> Cliquez pour voir le trac en noir et blanc : http://hpics.li/8f9f245 <

 

 

Affiche (couleurs ou noir et blanc):

 

Lille 29j A4 Couleurs-copie-2

 

Grand format A2: http://hpics.li/b7638e4

Format A3: http://hpics.li/15d5d9f

Format A4: http://hpics.li/96affb9

 

 

Lille-29j-A4-N-B-copie-1.jpg

Grand format A2: http://hpics.li/20911e3

Format A3: http://hpics.li/00f585a

Format A4: http://hpics.li/e94478c

 

 

Plus florilége des invités et participants inscrits à leur marche nationaliste via facebook

 
page 1 http://hpics.li/09d7611
page 2 http://hpics.li/dcd97e7

 


.

Repost 0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 10:05

Hongrie : Laboratoire de la droite fasciste et libérale

http://www.gauchemip.org/spip.php?article17652

<<Ne cherchez pas la place de la République à Budapest. Elle n’existe plus. Elle a été renommée place 
Jean-Paul-II. Un nom à l’image de la « Hongrie éternelle », qu’encense la droite hongroise au pouvoir  : chrétienne. Ne 
cherchez pas plus le mot République dans la nouvelle Constitution, entrée en vigueur dimanche. La République hongroise s’appellera désormais « Hongrie ». En avril, le parti au pouvoir, le Fidesz, avait fait changer à la va-vite, en quelques semaines, la loi fondamentale du pays, sans référendum. Le premier ministre, Viktor Orban, s’est appuyé sur une majorité caporalisée qui dispose des deux tiers des sièges au Parlement.

Cette Constitution est réactionnaire et liberticide à plus d’un titre. Dieu fait un retour dans la loi fondamentale. Mieux, il y « bénit les Hongrois ». En conséquence, le texte protège la vie, « dès sa conception ». Les féministes s’inquiètent donc de possibles initiatives législatives contre le droit à l’IVG. Dans la même veine, le mariage est défini comme une union « entre un homme et une femme » uniquement.>>

Le tout se passe dans l’indifférence générale...

Un grain de sable au début, qui aujourd'hui s'étend partout...

  

On peut citer parmi les mesures prises :

<<- Service de travail obligatoire pour les chômeurs, pour une somme inférieure de moitié au salaire minimum en vigueur, sous surveillance policière.

- Loi sur les médias soumettant les médias qui ti...endraient des « propos antigouvernementaux » à des amendes et même à une interdiction d’émettre. L’autorité de surveillance des médias (NMHH) décide désormais chaque année des médias qui peuvent continuer à émettre. Les agences de presse et les médias sont en outre soumis au contrôle d’un « centre d’information » à la botte du gouvernement. En juillet, 570 des 2300 journalistes des radios publiques ont été licenciés brutalement.
...

 


- Garde à vue de 24 heures sans aucune présence d’un avocat

- Adoption d’une nouvelle constitution réactionnaire sans aucun débat public et encore moins de ratification populaire. On peut y lire : « la constitution s’inscrit dans la continuité de la Sainte-Couronne » (symbole de la Hongrie monarchiste et du régime proto-fasciste du régent Horthy), « la vie du fœtus sera protégée dès sa conception », « la constitution protège l’institution du mariage, considéré comme l’union conjugale entre un homme et une femme, et l’institution de la famille ». La fonction de commissaire aux droits des minorités est supprimée. La cour constitutionnelle est dévitalisée.

- Remise en cause du droit des femmes à disposer de leur corps par des campagnes gouvernementales anti avortement

- Stigmatisation constante des Roms, qui représentent 8% de la population et qui sont les plus durement frappés par le chômage (à près de 50%) et plus largement de toutes les minorités.

Mais des résistances existent. Les mobilisations étudiantes contre la réforme des universités (qui oblige par exemple un diplômé à travailler en Hongrie sous peine de rembourser les aides universitaires) en octobre à Budapest, et dans les villes universitaires de Debrecen, Pécs et Sopron.

Ou encore le mouvement de solidarité envers les sans-abris qui sont victimes d’arrêtés discriminatoires pris par la municipalité de Budapest. Le maire de Budapest leur impose une amende de 180 euros et le maire du 8e arrondissement de la capitale les met en prison.....>>
 

 

  LT nous dit :
Ne faisons pas cocorico, il n'y a rien dans les mesures politiques horribles hongroises qui ne soit totalement en embryon (ou plus) dans la politique de la droite française : refus des "étrangers", refus de l'IVG, refus des droits de la femme, refus des droits des citoyens homos, retour à un totalitarisme religieux obligatoire, exaltation d'un sentiment nationnal ( souvent très artificiel) etc.....
 
Car oui en France, chez nous tout est là ....tout s'instale doucement ... personne ne réagit?? personne ne s'oppose??
Alors voilà vers quel tableau on se tourne ...dans la même indiférence que chez nos camarades Hongrois ..


« Ainsi commence le fascisme. Il ne dit jamais son nom, il rampe, il flotte, quand il montre le bout de son nez, on dit : C’est lui ? Vous croyez ? Il ne faut rien exagérer ! Et puis un jour on le prend dans la gueule et il est trop tard pour l’expulser. » -- Françoise Giroud.....

« J'ai vu les démocraties intervenir contre à peu près tout, sauf contre le fascisme. » A. Malraux....

« Le fascisme, c’est le mépris. Inversement, toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme. »
Albert Camus (1913-1960)....

‎"La dernière ressource de la bourgeoisie est le fascisme, qui remplace les critères historiques et sociaux par des normes biologiques et zoologiques de façon à se libérer de toute restriction dans la lutte pour la propriété capitaliste."
Léon Trotski - 1879-1940 - Leur morale et la nôtre, page 122....




Seul parmi les nazis

Depuis avril 2010, le parti néofasciste Jobbik siège au parlement hongrois et vitupère contre les Juifs, les Roms et tous ceux qui pensent autrement. Ceux qui descendent dans la rue pour manifester leur désaccord ont bien du courage, car en Hongrie, on risque gros à se déclarer antinazi. Yourope a rencontré de jeunes activistes que rien n’arrête et qui ne se laissent pas intimider.  

 

Où en sommes nous ???
Repost 0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 15:42

Lille-29j-A4-Couleurs-copie-2.jpg

 

  

Dimanche 29/01/ Lille-est-nôtre le collectif, organise sa Marche aux flambeaux en hommage à Jeanne Maillotte départ 17h30 de la place des Bleuets de Lille, l'année dernière 100 participants, cette année 400 participants de prévus. Ils scandent des: "Amour , Patrie et Justice sociale. Un culte, une histoire , un peuple, une terre. venez nombeux dans l'ordre et la discipline défendre votre culture Europeene. reprenons la rue". blablablabla ...

Une communication tout azimut avec toutes leurs marches , leurs repas , leurs pseudos asso's....

Tout est bon pour la RECUP' !!!

 

  Absente des textes historiques, Jeanne de Maillotte (icone de légende n'ayant à proprement parlé jamais existé), apparaît ultérieurement, notamment dans des chansons populaires.   http://fouquiereschf.free.fr/chtimi/jeanne_maillotte.htm   L'historiographie du XIXe siècle a souvent mis en valeur des héros légendaires et imaginaires symbolisant la résistance patriotique.

Bernard Shaeffer (historien  membre de la Commission Historique du Nord) s'est aussi penché sur Jeanne Maillotte : « On en parle dès le XVIIe siècle. Régulièrement, il y a eu des articles et romans. Des gens lui ont greffé des histoires qui n'ont sans doute pas existé : elle a eu droit à tout ! » Aujourd'hui, la voilà brandie à des fins politiques quand le collectif Lille-est-nôtre l'actualise en parlant de « résistance locale » face « aux ravages de la mondialisation et de l'extrémisme religieux » (comprendre ici mondialisation comme mélange des cultures).

Ces raccourcis historiques ne surprennent pas Pierre Mathiot, directeur de Sciences Po Lille : « Les mouvements cherchent à recréer une mystique par des événements ou des grands personnages. Ça a très bien marché avec Le Pen et Jeanne d'Arc. On donne une légitimité au combat en l'ancrant dans l'histoire, même si on peut s'interroger sur sa vérité, reconstruite. Il est placé dans la durée, ça impressionne... »

Claude Hermant, leader de la Maison flamande, ne se soucie en effet guère de l'authenticité historique : « Ça reste dans les mythes et légendes qui nous plaisent.Le principal, c'est que ça colle à nos idées. » Elles sont résumées dans le public ciblé, « des cathos traditionnels au FN ».


Comme le dit Bernard Shaeffer (membre de la Commission Historique du Nord), « Jeanne Maillote a eu un destin qu'elle n'a sans doute jamais imaginé »



Nous l'avons vu l'an passé derrière tout ça le but est stratégique comme toujours, quand on écoute ce type sur cette vidéo ... on est loin de la simple marche pour une icone du passé !!!

Pour les identitaires, mondialisation égale mélange des cultures, métissage et vol de sa propre culture (mondialisme).

S'ils parlent d'extremistes réligieux d'hier (ici hors contexte historique, l'icone Jeanne de Maillotte se situant en 1582, dix ans après le massacre de la Saint Barthélemy) voyez y un rapport évident avec leur islamophobie.





Mais qu'est ce donc que ce Collectif Lille-est-Nôtre??
 
Ils prétendent protéger le pâtrimoine culturel afin que les traditions ne se cantonnent pas aux livres d'histoire !!!
Ben voyons !!! De plus curieusement qui est présents sur la marche?? Toujours les mêmes !!!
Les identitaires , L'artesienne, Opstaan , La Maison Flamande , Nation section de Liége et Troisiéme voie
dont un des slogans est : "La troisième voie aujourd’hui, c’est d’oser dire: Ni Islam, ni USA, pour une Europe européenne ! "

 
Encore des vilains garçons ...
Pour résumer on sait tous qui, comment et pourquoi !!
On se doit d'informer  !!
On se doit de prendre position !!
On se doit d'alerter !!
Stop à la récupération stratégique et politique !!
NO PASARAN !!
  
Repost 0
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 08:24

 

Nos camarades de Bordeaux seront dans les rues ce week end pour crier leurs colères face à l'ouverture de ce nouveau local identitaire ...

 

336107_331021746931142_279760535390597_1069735_489446042_o.jpg

 

 

http://bordeaux.indymedia.org/article/d%C3%A9centralisation-et-identit%C3%A9-culturelle-locale-sommes-nous-responsables-d%E2%80%99un-coup-de-pouce-%C3%A0#comments

 

 

<< « L’échoppe ouvrira ces portes le 21 janvier prochain en présence de Fabrice Robert pour le troisième anniversaire du Bloc Identitaire en Aquitaine. Inauguration sur invitation…. »

 

Le Bloc Identitaire en Aquitaine, fait partie des blocs les mieux implantés en France, avec la région PACA, l’île de France et l’Alsace. Infos Bordeaux (4700 fans sur facebook) relaye allègrement les infos de l’extrême droite bordelaise sur la toile. Et aujourd’hui, ils s’apprêtent à prendre pignon sur rue avec un lieu associatif au nom “bien de chez nous” : « l’échoppe ».

 

Comme si il y avait des équations imparables, à chaque temps de crise, le repli identitaire se renforce, imperceptiblement, menant aux plus grandes catastrophes de l’humanité.

 

Généralement classé à l’extrême droite de l’échiquier politique, le BI promeut le fédéralisme européen et une certaine forme de régionalisme. Il tient, dans sa « quête de respectabilité », à « se démarquer de l’antisémitisme et de l’antisionisme » et est « principalement préoccupé par la croissance de l’islam en Europe et le caractère désagrégateur du multiculturalisme ».

 

 

Luttons, ne baissons pas les bras...

La tâche est rude mais nous devons tenir, face à cette banalisation des extrêmes...

Être sur le terrain afin d'alerter et d'informer la population...

 

NO PASARAN !!!

Repost 0
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 10:55

ACF était présente avec l'équipe Rhone et l'équipe de l'Ain Haute Savoie

 

374734_357984380894777_100000496534665_1463897_913643611_n.jpg

 

Voici un des premiers comptes rendus d'un membre sur place...

 

<< On a découvert le lieu de départ de la manif'grâce à quelques petits indices.... une dizaine de car de CRS où nos "chers amis" se préparaient. Départ place du pont à Guillotière, où bien sûr nous avons eu le droit d'être filmé pas du tout discrètement par certains CRS. Un peu après le départ au croisement d'une rue, deux fachos sont venu nous provoquer (un des deux a été reconnu sur une des photos de Gabriac, avec un sweat des jeunesse nationaliste)... rien de bien méchant vu que les deux ont couru très vite. Sur les quais les ponts étaient bloqués par des barrières et des monsieurs en bleu/bouclier/gazeuse vu que les Fafs manifestaient de l'autre côté (leur parcours avait été banalisé à coups de tags "Antifa vaincra" et autres)... Un groupe a essayé de traverser et s'en est suivi une interpellation d'après les échos qu'ona eu...

 Les fafs d'en face nous on fait des salut nazi mais la manif a continué pour finalement terminer place Bellecour . Nous nous sommes gentiment dispersés, on ne sais pas du tout par contre s'il y a eu des affrontements en fin de journée/soirée. Les fafs avaient apparament un concert...>>

 

380373_357983920894823_100000496534665_1463892_1872154897_n.jpg

 

Ajout de VA sur place ce jour là :

 

Comme convenu je viens ajouter un petit complément d'info sur la manif du 14 janvier à  Lyon qui s'est déroulée sans incidents majeurs hormis l'attaque avec jet de pavés et des fumigénes par quelques personnes (cagoulés comme des braqueurs) impossible à identifier mais assez violents et heureusement vite calmés alors qu ils voulaient forcer le barrage policier ..je dis heureusement parceque dans le cortége il y avait aussi des parents avec leurs enfants et des personnes agées qui sont venus pour nous soutenir contre le fascisme et au risque de me répéter ce n est pour moi ni le lieu ni le moment ...bien entendu aux infos ils ont montré l'action qui pourtant était trés courte . Cette journée était aussi pour moi l'occasion de rencontrer enfin le groupe ACF lyonnais et celui de l'Ain autour d un verre aprés la manif pour pouvoir se retrouver et faire un bilan sur l'action ...enfin c'est ce qui était prévue ...A 13h rencontre avec l'équipe de l'Ain et là je n'est pas été décue ,On doit se recontacter et faire des trucs ensembles ..Ils sont trop sympas et puis surtout malgré la distance ils étaient présents, mais la prochaine fois je les inviterais et recevrais comme il se doit une pensée à eux... No coment sur Jacques et ses adeptes ;pour moi il a mis l'une des notres en danger (impardonnable ) et ses sympathisants pourraient être les prochains  si ils s'opposent à lui ...ACF est autonome et compte bien le rester personne ordonne ...personne obéi ...Ces derniers jours m'ont prouvé que mon instinct ne m'avait pas trahi ...Pour moi il est trop extrémiste, soit tu es avec lui ou contre lui ... A partir du moment ou nous avons rejoins son tableau de chasse il est pour moi devenu ce qu il combat ... même si pour l'instant nous ne sommes pas nbx  sur le groupe Rhône, je reste convaincue qu'on peut étre super efficace dans l action et surtout qu ils le veuillent ou non nous serons ensemble dans la rue parceque nous combatons le meme ennemi ...NO PASSARAN !!!

 

 

Repost 0
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 20:11

 

 

Partis de la Place Degeyter, les manifestants se sont dirigés par la suite dans la salle Alain Colas à Marbrerie pour une conférence-débat sur les nouvelles formes de l’extrême droite en France et en Europe. PHOTO ÉDOUAR

 

 

 

Hier comme prévue l'ACF s'est jointe aux Collectif Antifasciste de Lille pour cette journée Antifa ..

Cela s'est trés bien passé ...

 

http://www.lavoixdunord.fr/Audio-Video/Audio/2012/01/14/article_a-lille-les-antifascistes-reprennent-degeyter.shtml

 

Le Collectif antifasciste de Lille a organisé ce samedi un rassemblement Place Degeyter à Fives pour se « réapproprier le symbole de l'ouvrier ». Une occasion aussi de réfléchir sur la montée du Front national.

 

Manuel Abramowich, un des intervenants, décrit les nouvelles formes de l'extrême droite
André Déchot, lui, préconise quelques pistes de riposte pour contrer l’avancée frontiste. « Faire reculer le Front national passera par la mobilisation du plus grand nombre et par l’action ».

 

A qui appartient Pierre Degeyter, compositeur de l'Internationale ? Il y a trois mois, les groupes de l'extrême-droite avaient terminé leur manifestation devant « la demoiselle de Fives » sur la Place Degeyter. Aujourd'hui, les antifascistes veulent se la réapproprier. Ils se sont donné rendez-vous au même endroit pour « reprendre la Place Degeyter à [leur] compte ».

« Nous avons voulu nous réapproprier la Place Degeyter pour le compte de ceux qui se battent pour les travailleurs et les précaires », explique Olivia, porte-parole du Collectif antifasciste de Lille. La manifestation ne s'arrête cependant pas à un simple rassemblement. « Aujourd'hui, 31 % des Français seraient favorables aux idées du Front national. Cela nous énerve mais ne nous surprend pas. Car les gouvernements actuels et précédents banalisent le discours frontiste et les partis politiques reprennent les idées de l'extrême droite. Nous sommes donc là aujourd'hui pour mettre la riposte en place », soutient-elle.

Partis de la Place Degeyter, les manifestants se sont dirigés par la suite dans la salle Alain Colas à Marbrerie pour une conférence-débat sur les nouvelles formes de l'extrême droite en France et en Europe.

Le Collectif antifasciste de Lille, organisateur de la manifestation, se veut un ensemble d'organisations – partis politiques, syndicats, associations – et d'individus se rassemblant pour lutter contre les idées de l'extrême-droite.

 

 

Si on devait résumer... Nous dirions que cette journée était une très belle initiative ... elle permet d'alerter , informer et surtout de renseigner M. et Mme tout le monde sur les dangers de cette montée nationaliste et identitaire en France.. (et pas qu'en France)

 

Une initiative qui vient directement du mouvement antifasciste Lillois et qui nous permet, pour changer d'être sur le terrain sans se confronter simplement à "eux" ou en étant "simplement" contres manifestants ...

 

Des journées comme celles ci devraient être un exemple et une voix de réflexion !!

Mobilisons nous et soyons instigateurs d'actions et d'événements, informons , apportons l'information à la population directement sur ce risque que représente l'extrême droite en France. Et cela d'une autre façon qu'en défilant dans les rues dés qu'ils organisent un "évènement" !! Bien que nous devions aussi y être ... pour défendre nos valeurs et nos convictions.

 

Pour ACF il est certains que c'est en ce sens que nous travaillerons...

Notre équipe a d'ailleurs par la même occasion menée une action de communication pour des évènements à venir sur Lille ...

 

Une camarade Belge était là pour "représenter"  "La Belgique Antifasciste" engagée et nous la remercions ...

Présents aussi nos camarades de la Fédération Anarchiste FA Arras Béthune, le GDALE Groupe D'Anarchistes de Lille et Environs , CNT et d'autres encore ...

 

 

Journee-antifasciste-a-Lille-010-copie-1.jpg

 

 

Ravis de la mobilisation et des rencontres faites sur place...

Des nouvelles idées et des projets plein la tête ...

 

L'équipe est sortie de cette journée encore plus unie qu'avant et plus décidée encore de continuer son combat !!!

 

No Pasaran !!

Repost 0
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 14:29

  L'ACF sera présente pour participer à cette journée antifasciste,

elle rencontrera des camarades sur place et suivra ce débat

qui semble fort intéressant ...

Nous n'en connaissons jamais assez sur ces extrémistes et

 tout ces groupuscules fascistes !!

 
 

392737_10150496942893374_587948373_8512498_1536466522_n-1-.jpg

Repost 0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 08:04

 

Communiqué de la Fédération Anarchiste d' Arras validé par l'ensemble des participants..

 

De Paris, de Lille, d'Arras ou encore de la Belgique, des militant-e-s antifasciste sont venu-e-s soutenir la Faction Est 381319 2731574283444 1079856852 32467979 682114479 nde Nancy ce Jeudi 5 Janvier 2012 au soir pour une contre-manifestation (officieuse) face aux identitaires !

L'ACF Nord Pas de Calais était là pour rejoindre l'équipe sur place également ..

 

Cette action a regroupé entre cinquante et soixante personnes du côté antifasciste, contre une petite trentaine voir moins du côté de l'extrême-droite, le chiffrage du groupe raciste ayant été difficile face à un déploiement de la police d'État très important pour l'évènement (on a dénombré 9 camionnettes, sans compter les autres dispositifs près de la mairie) !

 

Le contact des deux groupes a donc été impossible, mais de cours affrontement ont eu lieu avec les lignes de CRS. Le bloc, après avoir marché quelques minutes du point de rassemblement au lieu de la manifestation, s'est vu barrer le chemin, après le chant de slogans antifascistes (par la suite anti-police), une banderole a été déployée (à l'envers comme nous l'a fait remarqué un flic), puis nous avons avancé et commencé à tenter de faire reculer les CRS. Ceux-ci ont dès lors gazé et matraqué, ils ont mis sur le carreau de nombreuses personnes (dont les brûlures aux visages se sont fait encore sentir un jour après, nous laissant deviner des gazeuses à poivres et CS) et faisant un blessé à la tête (qui rejoindra l'hôpital à la fin de manifestation avec peut-être un traumatisme crânien...).

  

La possibilité pour passer étant très faible, la décision a été prise de faire une marche dans la ville. Cela afin d'une part d'éviter de rester dans un endroit trop fermé, et d'autre part pour limiter le nombre d'arrestations en allant dans des endroits permettant plus de solutions ou de protection. A ce titre des projectiles ont été pris pour permettre la mise à l'écart de la police politique française qui, pendant que les CRS étaient en train de remonter dans les camions sans qu'on ne le sache, on continué d'avancer vers nous à 10 ou 15 mecs de la BAC, voiture à l'appui derrière et dont un flasball à la main.

 

Des rues ont été partiellement bloquées le temps de notre passage, banderole tendues, et vers les dernières minutes des poubelles renversées sur la route pour ralentir la progression des baqueux et par la suite des fourgons de CRS revenus à la charge... Entre temps, la police est passée de l'humour aux insultes et surtout au mode « chasse à l'homme ». L'arrivée à un pont a sonné la charge de la BAC contre le groupe qui a décidé de de disperser, et à ce moment quatre personnes ont été arrêtées plus ou moins délicatement...

 

On notera que cette police fait, sans remords, appel aux fachistes pour attraper les antifa qui se sont dispersé-e-s dans la ville pour se regrouper dans un appartement afin de faire un bilan de l'action et de la situation. Avec l'arrestation de deux jeunes nancéens dont l'un mineur relâché assez rapidement, d'un belge relâché un peu moins de 24h après les évènements (qui se sont déroulés vers 18h30- 19h00), et d'un vosgien dont je n'ai pour ma part aucune nouvelle, mais il a surement été libéré en même temps que notre camarade de Belgique.

 

Les RG ont comme d'habitude pris des photos et filmé, ainsi que deux tiers personnes qui, j'espère, auront l'intelligence de ne pas poster nos visages sur le net pour aider la police... Cher-e-s con-citoyen-ne-s, ils/elles ne vous donneront rien en échange, pas de sous pour vous et seulement plus de misère pour nous alors un acte solidaire aujourd'hui !

 

A la liberté, au respect, à la tolérance, à l'égalité, et à tous nos espoirs pour une société meilleure !

 

 

NO PASARAN !!

Repost 0
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 14:44

 

 

 

 

Repost 0