Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ACF Actions Contre le Fascisme
  • ACF Actions Contre le Fascisme
  • : Acf est un mouvement antifasciste autonome! Un réseau qui s'étend sur tout le territoire dans le but de récolter un max d'info et d'être en action au maximum. Créer des liens avec les autres autonomes ...et dépasser les frontiéres pour lutter efficacement... Ouvrez les yeux , le fascisme est omniprésent ! Renvoyons le aux ordures! Nous, Vous, Tous et Partout !
  • Contact

Recherche

18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 15:22

 

Photo1446.jpg

Collectif antifasciste Rennais

 

 

Comme prévu les Catho' intégristes et autres détracteurs anti mariage Gay se sont rassemblés à Rennes, pour crier haut et fort leurs oppositions au projet de loi visant à autoriser les Gay à se marier, afin d'offrir les mêmes droits à ces familles que celles des hétéros. Selon Ouest France, ils étaient environ 4000 personnes accompagnés de leurs enfants afin d'attendrir la population. Heureusement ils avaient une sono qui couvrait leurs blabla incessants !!

Leurs revendications toujours aussi "bien" dissimulées derrière une homophobie évidente et un rejet des différences, n'a fait échos que parmi les "leurs" .

Nous étions présents et nos cris portés par notre colère ont été repris en coeur par les "monsieur et madame tout le monde" surpris de cette mobilisation fasciste !!!

 

 

Photo1465.jpg

 

Photo1456

 

Dés notre arrivée sur le lieu de RDV, nous sommes accueillis; pour changer par une belle brochette de gendarmes qui nous encadre et nous empêche de partir rejoindre les opposants au mariage Gay.

Qu' à cela ne tienne, par petits groupes de 3 ou 4 personnes on décide de se détacher du cortège et de partir tranquillement vers la place de la Mairie pour se faire entendre !!

 

Photo1454.jpg

 

Cela fonctionne bien et très vite nous sommes au coeur du "problème" accompagnés d'asso' LGTB,du collectif antifasciste Rennais et de la population venue en renfort !!


Malgré le nombre d'opposants au mariage Gay, nous nous sommes fait entendre au delà de nos espérances... En fin d'après midi tout ces détracteurs s'étaient dispersés et nous avions la place pour nous exprimer et partager avec la population .

Les gendarmes quant à eux se sont fait plaisir et nous ont encadré jusqu'à la fin alors qu'en face il n'y avait plus personne !! Fidèles à eux mêmes et toujours du même coté !!!

 

Photo1474.jpg

 

Rappelons qu'avant tout le mariage civil revendiqué par les homosexuelles est indispensable pour offrir aux enfants vivants dans ces FAMILLES la même sécurité affective et administrative que dans les familles d'hétéro . Alors quand ces intégristes crient pour la protection de l'enfant et de la famille, il serait bon qu'ils se rendent compte qu'effectivement cette loi est la SOLUTION !!

 

 

Nous vous laissons quelques belles images de notre rassemblement...

 

Photo1463.jpg

 

Photo1472.jpg

 

Photo1448.jpg

 

Photo1452.jpg

 

Photo1471.jpg

 

305943_4914940360149_1990307569_n.jpg

Repost 0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 10:20

Le Festival " A chacun son genre " va mobiliser bien du monde à Bruay la Buissière (62).

Avec entres autres; deux temps forts particuliérement attendus.

 

 

 

La saison culturelle 2012 de la commune de Bruay-La-Buissière (62) s'annonce sous le signe de l'humour et du "musical" avec Madame Raymonde : mes plus grands succès et Sauna, le musical qui seront programmés à l'occasion du Festival "À chacun son genre" . 

"Madame Raymonde" et "Sauna" au festival "À chacun son genre" de Bruay-La-Buissière
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le Temple de Bruay-La-Buissière accueillera Madame Raymonde avec "sa gouaille inégalable" le 5 avril à 20h30. 

Tarifs de  5€ à 8€  

 

 

    
 
 
 
 
Le 6 avril 2012 à 20h30, ce sont les garçons "hot" de Sauna, le musical qui envahiront la scène de l'Espace Culturel Grossemy pour cette comédie musicale sexy et masculine qui raconte la première visite de Benjamin, un jeune homosexuel, dans un sauna
Tarifs de 6€ à 8€ int -de 16 ans
 
 
 


Pour plus de renseignements sur les tarifs et modalités de réservation, contactez le 03 59 41 34 00.

Source : Site officiel de la ville de Bruay-la-Buissière


ACF ne manquera pas de se déplacer pour partager  ces quelques jours de mobilisations contre l'homophobie, pour la tolérance et le respect , car c'est aussi et surtout de ça qu'il s'agit .
 
Repost 0
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 21:38

 

Nouvelle alerte sur la situation de Chloé Vilain, transsexuelle incarcérée

 

Ban Public a maintes fois alerté l’opinion publique sur la situation que vivait Chloé Vilain, transsexuelle incarcérée (http://prison.eu.org/article12179.html) au centre de détention de Caen.

 

Plusieurs associations ont été sensibles à la situation de Chloé et se sont jointes aux actions engagées.

A tel point que le Contrôleur général des lieux de privation de liberté a émis un avis [1] sur la situation des transsexuelles incarcérées qui subissent ces peines complémentaires que sont les humiliations, la négation de leur identité féminine, la surdité du corps médical.

 

Il s’agit bien de peines et souffrances insupportables dans le cas de Chloé.

 

Appelée « la chose  » ou encore « le monstre  » par certains surveillants de cet établissement, elle est régulièrement victime de toutes les vexations, et comportements contraire à la déontologie que le législateur a pris soin d’édicter.

Si dans un premier temps, son transsexualisme était bestialement rejeté par les personnes incarcérées à ses côtés (elle aurait été violée 3 fois en détention), aujourd’hui tous les hommes de la prison l’ont acceptée et la respectent. A tel point qu’elle est responsable de son équipe au sein des ateliers de l’établissement pénitentiaire.

Mais le corps de surveillance n’est pas aussi « réceptif » : des insultes, des noms d’oiseau sont quotidiens, auxquels il faut ajouter les vexations (refus d’achat de type soutiens gorges, maquillage, teinture etc.) qui couvrent les bons de cantine…ou même les courriers de l’un de ses avocats (à titre d’exemples : sur un bon de cantine, à l’achat d’une chemise de nuit, il a été rajouté la remarque « avec des pompons roses ? », blagues de potaches inadmissibles pour du personnel pénitentiaire en charge d’assurer la réinsertion des personnes condamnées) ; rature sur l’enveloppe de son avocat qui avait indiqué « Mademoiselle Chloé  » (Mademoiselle fut barrée etc).

Dernière attitude de l’administration de cet établissement : une volonté manifeste de la transférer vers une autre prison alors que c’est le seul établissement où elle a pu rester plusieurs années consécutives, se faire accepter et trouver un conjoint.

 

Chloé ne pose aucun problème en détention. Elle ne porte aucun vêtement féminin (proscrits dans cet univers masculin…alors qu’elle dispose d’un certificat médical pour en porter, et que ces vêtements ont beau lui être interdits, ils sont portés par le personnel féminin pénitentiaire !), ne porte aucun accessoire « outrancier » ou pouvant « aguicher » les hommes de l’établissement.

 

 

Elle vit sa vie, de recluse criminelle, à l’ombre de tout incident.

 

Elle veut vivre, accomplir sa peine, en tant que femme mais elle en est empêchée.

 

Empêchée d’une part par le corps médical en charge de l’examen de sa demande de changement de sexe (ses premières automutilations remontent à plus de 7 ans et aucune opération définitive n’est intervenue !), mais aussi par une administration où la virilité, la bêtise, et la bestialité de l’humanité semblent être les maitres mots.

 

« C’est inhumain de la laisser dans une telle situation de souffrance » rapportait un surveillant de cet établissement à Ban Public.

 

S’automutilant régulièrement tant qu’on ne lui aura pas enlever totalement ce qu’elle appelle elle-même « ce truc  », le corps médical en charge d’examiner sa demande vient de la rejeter après plus de 28 mois d’attente- contre 24 mois prévus par les textes. « Dites-moi où est l’entrée du cirque que je puisse m’y exhiber ! » écrit Chloé à un des médecins la suivant.


Contacté par nos soins, plusieurs transsexuelles nous ont indiqué que cette brillante équipe serait composée « d’anti-trans primaires qui n’hésitent pas à écrire que « ce sont des êtres qui une fois terminées ne ressemblent à rien. » » Après 6 années d’hormonothérapie, elle est donc prétendante à l’opération, mais au sein de cette équipe « on peut laisser jusqu’à dix ans des trans sous Androcur et hormonothérapie, s’ils ne crèvent pas avant avec un foie en béton, ce sont de bons candidats à l’opération  ».

 

Pacsé avec un homme du même établissement, celui-ci devient désormais l’objectif pour faire craquer Chloé.
« Monsieur, le problème pour votre réinsertion, c’est Chloé  », a-t-il pu entendre. « Vous serez plus heureux quand elle sera partie. Il faut qu’elle soit transférée. »


Alors que l’exécution de la peine doit assurer le maintien des liens familiaux et qu’implicitement le Tribunal administratif de Paris a admis que deux détenus, pacsés et exécutant leur peine dans la même cellule ont droit à une vie de famille normale, au sens de l’article 8 de la Convention européenne des droits de l’homme.

L’autorité judiciaire de Caen n’est pas non plus empreinte de toute critique .

 

L’administration n’en veut plus : l’opération ayant été refusée, elle reste un homme en vertu de son sexe, et en dépit de son changement d’identité civile. Son genre n’est donc jamais pris en considération. C’est un paquet encombrant qu’il convient de ne plus croiser dans les couloirs de cette prison, que le transsexualisme et l’homosexualité dérangent

(http://prison.eu.org/spip.php?article13625).

 

 

Chloé doit-elle davantage subir la peine prononcée par les juridictions de jugement ?


Elle qui a été violée, agressée, rackettée, manipulée, maltraitée, insultée, mourante par deux fois, s’est faite une vasectomie elle-même, s’est découpée ses testicules pour que le traitement hormonaux agisse mieux, qui a perdu la moitié de la vue, s’est vue entendre dire qu’elle était la transsexuelle qui avait le plus souffert pour arriver au protocole médicale.

 

En dépit de cela, et contrevenant aux expertises de deux psychiatres, l’opération définitive lui a été refusée.

Dès lors, si les vexations et insultes quotidiennes paraissent sans conséquences face à la douleur physique ressentie, à ce jour, elles ne peuvent qu’accabler davantage Chloé.

 

Ban Public réaffirme son indignation quant aux comportements allégués et à l’inhumanité dont font manifestement preuve le corps médical en charge de l’examen de la demande de Chloé, ainsi que le personnel de surveillance du Centre Pénitentiaire de Caen, non exempt de précédents

 

(http://prison.eu.org/spip.php?article13625).

 

Ban Public demande que les autorités saisies agissent au plus vite afin que toute la lumière soit faite

dans ces affaires et que Chloé puisse exécuter sa peine dans des conditions sereines.

 

Ban Public exige que l’administration pénitentiaire prenne ses responsabilités quant au comportement du personnel de Caen.

Ban Public affirme
 que le transfert de Chloé ou de son partenaire aura des conséquences dramatiques pour l’un comme pour l’autre.

 

Ban Public rappelle que «  le droit ne s’arrête pas aux portes des prisons.  » (Cour EDH, Ch. 28 juin 1984, Campbell et Fell c. Royaume-Uni, Req. n° 7819/77 § 67-73)

 

Ban Public rappelle également que :
 

1. Les propos, insultes, menaces et discriminations en raison de l’orientation sexuelle sont punis par la loi pénale.

2. Le code de procédure pénale impose aux personnels pénitentiaires d’agir avec respect à l’égard des personnes incarcérées.

 

Les articles D219 et D220 du Code de procédure pénale disposent :


• Les membres du personnel doivent, en toute circonstance, se conduire et accomplir leur tâche de telle manière que leur exemple ait une bonne influence sur les détenus et suscite leur respect.
Ils doivent s’abstenir de tout acte, de tout propos ou de tout écrit qui serait de nature à porter atteinte à la sécurité et au bon ordre des établissements et doivent remplir leurs fonctions dans des conditions telles que celles-ci ne puissent préjudicier à la bonne marche des procédures judiciaires
.[…] (D219 CPP, al.1 et 2)


• Indépendamment des défenses résultant de la loi pénale, il est interdit aux agents des services déconcentrés de l’administration pénitentiaire et aux personnes ayant accès aux établissements pénitentiaires :
- de se livrer à des actes de violence sur les détenus ;
- d’user, à leur égard, soit de dénominations injurieuses, soit de tutoiement, soit de langage grossier ou familier
 […]

 

(D220, al.1 et 2)

 

La loi du 24 novembre 2009 dite loi pénitentiaire a créé un code de déontologie à l’égard du personnel pénitentiaire dont les articles suivants sont issus :


• Article 3
L’administration pénitentiaire s’acquitte de ses missions dans le respect de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, de la Constitution, des conventions internationales, notamment la convention européenne de sauvegarde des droits de l’Homme et des libertés fondamentales, et des lois et règlements.
Les valeurs de l’administration pénitentiaire et de ses membres résident dans la juste et loyale exécution des décisions de justice et du mandat judiciaire confié et dans le respect des personnes et de la règle de droit
.

 

• Article 6
Tout manquement aux devoirs définis par le présent code expose son auteur à une sanction disciplinaire ou au retrait, dans les conditions fixées par le code de procédure pénale, du titre en vertu duquel il intervient au sein des services de l’administration pénitentiaire, sans préjudice, le cas échéant, des peines prévues par la loi pénale.

 

• Article 13
Le personnel qui serait témoin d’agissements prohibés par le présent code doit s’efforcer de les faire cesser et les porter à la connaissance de sa hiérarchie. Si ces agissements sont juillet constitutifs d’infractions pénales, il les porte également à la connaissance du procureur de la République.

 

• Article 15
Le personnel de l’administration pénitentiaire a le respect absolu des personnes qui lui sont confiées par l’autorité judiciaire et de leurs droits. Il s’interdit à leur égard toute forme de violence ou d’intimidation. Il ne manifeste aucune discrimination. Il ne doit user ni de dénomination injurieuse, ni de tutoiement, ni de langage grossier ou familier. Il manifeste le même comportement à l’égard de leurs proches.

 

Ban Public rappelle la position de Thomas Hammaberg, Commissaire aux Droits de l’Homme dans son document « droit de l’Homme et identité de Genre » du 29 juillet 2009 et ses recommandations aux Etats membres, dont la France, pays des droits de l’Homme, n’a guère fait application

 

Ban Public alerte toutes les autorités compétentes, tous les journalistes, et tous les citoyens pour que cette situation soit dénoncée.

 

Contact Presse :


redaction@banpublic.org

 

On peut regretter toutefois que le législateur n’est pas rendu les avis du contrôleur contraignants

 

Si elle est parfois prompte à poursuivre devant les tribunaux le comportement de certains détenus, il est à noter que depuis un an, Ban Public a été avisé d’une part de poursuites sur une infraction imaginaire (entrainant la nullité des poursuites contre le détenu et mettant à néant son projet de transfèrement), ou d’un classement sans suite pour les insultes subies par deux détenus de l’établissement.


Pourtant, la Constitution ne lui indique-t-elle pas qu’elle est gardienne de la liberté individuelle ?


Ajoutons à cela, une application des peines qui rejette tous les aménagements de fin de peine (alors qu’il est démontré que c’est la meilleure solution pour lutter contre la récidive et assurer les intérêts de la société et des condamnés), qui refuse une demande de permission de sortie alors qu’un certificat médical est produit, mais aussi un tribunal administratif qui est sourd aux demandes des prisonniers (froid glacial dans les cellules disciplinaire et refus du tribunal administratif pour faire constater ces conditions, absence de notifications de décisions de sanction empêchant tout recours devant les tribunaux, détenus faisant office de gardes malades etc.)

 

 

L'ACF s'indigne avec ses camarades !!!

Repost 0
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 14:45

Nous relayons cet article tel qu'il est proposé sur le site de l'asso "Devoirs et Mémoires"

 car les dernières actualités sont scandaleuses et il ne faut pas laisser passer cela...

 

Se souvenir pour refuser l'oubli !!

 

http://www.devoiretmemoire.org/home.html

 

 

 

 

«Dans la haine nazie, il n'y a rien de rationnel... 
Nous ne pouvons la comprendre. 
Mais nous pouvons et devons comprendre d'où elle est issue, 
et nous tenir sur nos gardes. 
Si la comprendre est impossible, la connaître est nécessaire, 
parce que ce qui est arrivé peut recommencer.»

Primo LÉVI (1919-1987) 
déporté juif italien à Auschwitz «Si c'est un homme»

 

Cette année, il a été décidé de décentrer notre congrès annuel hors de la capitale. Pour cette première, il aura lieu en Lorraine, à NANCY, les samedi 18 et dimanche 19 février.
Nous avons le plaisir de vous communiquer (ci-dessous à télécharger) le programme de cette rencontre comprenant les Assemblées Générales statutaires ainsi que des temps de mémoire. Ces manifestations marquent le 9ème anniversaire de l’association qui poursuit de façon active son travail de connaissance et reconnaissance de la déportation pour motif d’homosexualité, en France et graduellement hors de nos frontières.
Les membres de la Délégation Nancy – Lorraine qui nous accueillent et nous tous au Conseil d’Administration espérons avoir le plaisir de vous saluer personnellement à cette occasion.

 

 

 

Dimanche 19 février - NANCY - La commémoration de toutes les déportations sera l'occasion de faire le point des connaissances sur la déportation des homosexuels français

 

418083 348289061869673 208194602545787 1116305 603347283 n 

 Les nombreuses réactions aux propos récents de Christian Vanneste sur la déportation homosexuelle sont pour nous l'occasion de signaler que, dans le cadre de notre congrès national ce week-end à Nancy nous aurons l'occasion :
- de rendre hommage à toutes les victimes de la Déportation  9h30 au Monument Désilles - Place du Luxembourg, avec lecture d'un message de Marc Laffineur, Secrétaire d'état auprès du Ministre de la Défense et des Anciens Combattants. 

Nous aurons une pensée particulière pour les homosexuels déportés, en partie Rudolf Brazda, récipiendaire en 2010 de la médaille d'or de la ville de Nancy.
- de proposer pour 10h30 à l'Hôtel de Ville une conférence sur l'état le plus récent des connaissances en matière de déportation des homosexuels français

Une mise à jour des données remontant à 2007 et l'occasion, à l'aide d'exemples concrets, d'approfondir les particularismes français sur le sujet.


 

Pour tout renseignements : Jean-Luc SCHWAB

Secrétaire général de l'association, Référent Recherches & Mémoire
odlm68@yahoo.fr

 

 

 

Notre réaction aux propos de Christian Vanneste,

Tenus dans un entretien audiovisuel, le 10 février :

 

http://libertepolitique.com/L-information/Liberte-politique-TV/Favoriser-la-famille-pour-preparer-l-avenir

 

Nous condamnons les propos de Christian Vanneste, qui bafoue la mémoire des déportés français pour homosexualité, dont Pierre Seel, ainsi que toutes les victimes de cette déportation.
 

Nous tenons tout d'abord à rappeler que si des homosexuels français ont été visés par des mesures de déportation en raison de leur homosexualité, personne ne prétend que cette déportation s'est faite sur la même échelle que la déportation "de répression" ciblant les opposants politiques et résistants, ou encore de façon aussi systématique que la déportation raciale qui a principalement touché les populations juives en Allemagne et dans les territoires occupés par l'Allemagne nazie.

En France, les déportations massives ne touchent effectivement pas les homosexuels, mais le sujet mérite d'être abordé en connaissance de cause, dans un esprit objectif plutôt que polémique, en tenant compte de la spécificité française en la matière.

Lorsque Christian Vanneste parle des homosexuels et de leur "art consommé de la déformation systématiquement des faits", il donne entre autres exemples "la légende de la déportation homosexuelle", et affirme que celle-ci ne s'applique pas à la France en dehors des trois départements annexés. Certes les Français envoyés en camp de concentration pour ce motif sont quasiment tous issus des départements annexés, mais plus largement, le sujet demeure complexe et dépend aussi de la définition qu'on donne au terme "déporté". En effet, la loi française de 1948 étend cette notion à des personnes qui ne sont pas nécessairement passées par des camps de concentration (l'emprisonnement en Allemagne ou dans les territoires annexés pouvant dans certaines conditions rentrer dans ces critères - voir doc.).

Arguant également de la déformation systématique des chiffres, Christian Vanneste parle de 30.000 déportés [allemands]. On peut s'en étonner alors qu'à l'heure actuelle, les études sérieuses font état de 5 à 15.000 grands maximums sur l'ensemble du système concentrationnaire. Günter Grau, le grand spécialiste allemand de la question parle aujourd’hui plutôt de 6.000 personnes.

Pour autant, ces milliers de personnes, quel qu'en soit le nombre exact, relèvent selon Christian Vanneste de "la légende" !!

 

La déportation des homosexuels dans son ensemble concerne d'abord et avant tout les Allemands et touche aussi d'autres nationalités de façon marginale (étrangers résidant sur le sol allemand - cas de Rudolf Brazda notamment - ou encore ressortissants d'autres nationalités arrêtés dans les pays occupés et envoyés en camp de concentration, le plus souvent pour des raisons plus arbitraires qu'objectives, voire pour l'exemple. On dénombre ainsi des cas de déportés pour homosexualité parmi les ressortissants polonais, tchécoslovaques, soviétiques, norvégiens, mais aussi quelques Français.

 

LES CHIFFRES POUR LES FRANCAIS:

* une douzaine de natifs d'Alsace ou de Moselle ont été envoyés en camp de concentration pour ce motif ;

* 6 autres Français originaires de Paris et d'autres grandes villes ont été déportés pour ce motif, pour des raisons plus arbitraires, et assimilés à des "Triangles rouges" (déportés pour motif politique) ;

* plus d'une 30aine de Français, Pierre Seel inclus, ont été persécutés par le régime nazi  (emprisonnés arbitrairement ou encore jugés et condamnés pour des actes homosexuels) et peuvent être (ou ont été) assimilés à des déportés politiques, dans l'interprétation large qu'en fait la loi française de septembre 1948.

 

NOS INTERROGATIONS POUR Christian VANNESTE SUITE À SON INTERVENTION :

- Si le chiffre de 30.000 déportés - ou en l'en occurrence moins de 10.000 - est une "légende", à partir de quel chiffre rentre-t-on dans le réel ??

 

- Christian Vanneste qui aime utiliser un argumentaire similaire à celui de Heinrich Himmler (selon lequel les homosexuels sont un danger pour la survie de l'humanité)   

 

http://lci.tf1.fr/france/2004-12/homosexualite-verites-depute-ump-4858966.html

 

aurait-il également aussi un compte personnel à régler avec les homosexuels comme il l'affirme dans son interview à propos de Himmler ??

 

* d'après son discours de Bad Tölz en février 1937, l'homosexuel serait un danger pour la perpétuation de la race allemande


Rappelons enfin qu'en France, la déportation pour motif homosexualité est reconnue par les historiens, par la Fondation pour la Mémoire de la Déportation et l'État par la voix de M. Lionel Jospin, Premier Ministre en 2001, M. Jacques Chirac, Président de la République en 2005... et depuis par les différents ministres de MM. Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, donc de la famille politique de C.Vanneste, qui se sont succédés à la Défense et aux Anciens Combattants et Victimes de Guerre.

 

Nous condamnons les propos de Christian Vanneste, dans la mesure où il vise une fois encore à entretenir la polémique autour des questions de société et d'égalité des droits pour les personnes homosexuel-le-s.

 

 

 

Repost 0
14 novembre 2011 1 14 /11 /novembre /2011 18:15

331041_141504759286844_100002819634164_160867_146133030_o.jpg

Repost 0
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 16:16

Surpris et ravis à Lille:


Plus de 200 personnes ont répondu présent à l'appel d'ACF et ses camarades  FA béthune et LGPLille tout trois organisateurs de cet évenement ... 

 

337405 283507568350615 100000741215625 992425 202542907 o

 

   

 Les représentants de l' ACF et FA Béthune débarquent vers 14h30 place de la République,

l'équipe LGPLille est déjà arrivée avec quelques personnes qui attendaient déjà...
Quelques CRS pour prévoir les eventuelles attaques homophobes et brider le cortége comme ils aiment le faire !

 

Vers 15h les gens ont commencé à arriver doucement mais

j'avoue que l'on a eu peur d'être trop peu pour avancer dans les rues .

Chaque orga' , groupe autonome, assos ou autre a prit la parole pour exprimer sa colére et

les motifs de leur presence sur cette manif'. Photo-114.jpg

 

 

Nous avons le plaisir de noter la présence de nos camarades du CVA62, SOS homophobie (délégation Lille) ,

L'Egide (Maison régionale des assos LGBT), le GDALE groupe d'anarchiste de lille et environs,

Les Flamands Roses et d'autres étaient là

même si une seule personne était présente pour représenter certains noms,

le tout était d'être là !! pardon à ceux que oublira de noter ....

 Le cortège a démarré à 16h, nous avons effectué une boucle dans les rues du centre-ville

pour revenir à République à 17h20.  ...
Merci encore à tout ceux qui sont venuEs participer, il y avait un beau monde encore bravo à toutes et tous!!!
Nous avons défilé avec comme slogans:

 "Crimes homophobes, on n'en veut pas, agressions homophobes,

on n'en veut pas, mariage pour tous: oui, oui, oui!!!",

"pourquoi tant de haine pour de l'amour?",

 Pourquoi tu te vexe ? l'amour n'a pas de sexe !

 Qu'est ce qui te dérange ? L'amour n'a pas de genre !
Pourquoi tu m'agresse ? Elles sont à moi mes fesses !
etc, etc....

Photo-105.jpg
Un groupe de Faf a tenté de charger l'arrière du cortège mais nos acolytes antifascistes purs et durs ;-) se sont chargés de les repousser ^^ sans difficulté!!
Nous avions un bel exemple d'agression homophobe ^^ merci à vous les fafs mouahahahahaha
Remerciements particuliers à mon équipe qui était sur place et qui a prit à bras le corps cet evenement

et a sut trouver des partenaires efficaces et géniaux pour mener cette bataille !!!

 

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Lille/actualite/Secteur_Lille/2011/11/06/article_cent-cinquante-manifestants-contre-l-hom.shtml

 

http://www.nordeclair.fr/Actualite/2011/11/06/ne-pas-banaliser-l-homophobie.shtml

 

 

L'ombre se mérite et pas tout le monde peut y trouver sa place camarades de l'ACF !! à bons entendeurs  

Repost 0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 14:47

300392_10150432334182806_793217805_10331657_1664586224_n-1-.jpgCrimes homophobes et transphobes... assez!

La violence contre un citoyenNE homosexuelLE , transsexuelLE ou transgenre ne serait elle pas la même que toutes les autres violences?

Cela vous indigne?
Crimes homophobes et transphobes... assez!

... Réveillons-nous !
Ne subissons plus !

Agissons contre l’incitation à la haine homophobe et transphobe
et contre toutes les violences !

ASSEZ de ces faits divers :

Ils avaient violemment frappé deux jeunes filles parce qu'elles s'embrassaient en public dans les rues de Charleville-Mézières.

La semaine dernière en Écosse, Walker, 28 ans, a été assassiné, brûlé vif pour le seul fait d'être homosexuel.

Et n'oublions pas les trop nombreuses insultes, discriminations et agressions que subissent les citoyenNEs homosexuelles, transsexuelLEs et transgenres au quotidien!!!

Ne soyons plus des victimes !
La liberté de tous vaut plus que leur haine !


RASSEMBLEMENT CONTRE L’HOMOPHOBIE ET LA TRANSPHOBIE
Y a-t-il une justice à deux temps ?
Vos sifflets, vos voix, vos messages pour interpeller nos dirigeants !

« Crimes homophobes et transphobes: la honte ! »
« Ça pourrait être votre enfant ! »

Rejoignez la non-violence et l'égale justice pour touTEs les citoyenNEs !
RDV dans toutes les grandes villes pour dire "ASSEZ !!"

Rdv à Lille place de la République à 15H00 pour un défilé dans les rues du centre-ville ou un rassemblement (selon le nombre de participantEs), donc venez nombreuses, nombreux!!!

INVITEZ VOS AMI(E)S !! soyons solidaires !



 

Repost 0
17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 09:08

Encore un article de merde où un drame a eu lieu , où le fait d'être soit disant "différents" à causé terreur; violence et incompréhension !! 201110164e9a4980a085b-0-487825-1-.jpg

 

http://www.lunion.presse.fr/article/ardennes/deux-jeunes-filles-tabassees-pour-leur-homosexualite

 

Je reprend l'article:

 

CHARLEVILLE-MEZIERES (Ardennes). La police cherche toujours à identifier les auteurs de l'agression homophobe causée hier en fin d'après-midi à Charleville-Mézières.

«C'ÉTAIT une agression d'une rare violence » commentaient tous les témoins de l'agression dont ont été victimes, hier en fin d'après-midi, deux jeunes filles d'une vingtaine d'années, place Ducale à Charleville-Mézières.

Pour changer violence envers la "différence" mais demain rendons leur la pareil en étant "connarophobe". Imaginez le monde à "taper "  ^^ Vengeance !! Humour bien sûr, quoi que ....

Rendez vous compte de tout ces malheurs commis au nom de l'intolérance !! Et c'est de pire en pire .

 


En effet, hier, vers 17 heures, la place Ducale grouillait de monde.

Ben oui facile en plus espèces de lâches, au milieu de la foule et du bruit!! Car curieusement ces cons là ne sont pas dotés de courage et d'assurance ! Contrairement à leurs victimes qui elles- assument le regard des gens sur leur soit disante déviance sexuelle! Les victimes doivent affronter chaque jour le rejet parfois et l'opinion de leur entourage ...

 

Le soleil brillait de mille feux et la température incitait à la balade et au farniente. Un groupe d'une dizaine de jeunes, composé en majorité de filles, est en train de discuter sous les Arcades au niveau du magasin Jeanteur. Dans ce groupe deux jeunes filles s'embrassent.

Un comportement qui a certainement déplu à deux individus qui sans crier gare, ont attrapé les deux jeunes lesbiennes et les ont molestées dans un premier temps puis les ont frappées « avec une rare violence » révélait un témoin, au propriétaire du commerce de prêt-à-porter situé à côté du lieu de l'agression.

Rendez vous compte de la bêtise du genre humain !!!! Je vois souvent des collégiennes qui en quête d'identités se font des baisers sur la bouche sans forcement  (et on s'en fou ) être lesbiennes ou bi ....C'est petites jeunes filles de 13 à 15 ans sont potentiellement des victimes de ces gros C******* , qui ne tolèrent pas un baiser entre deux êtres du même sexe , c'est impensable !!

 

C'est encore en état de choc qu'une des jeunes qui était dans le groupe a raconté à une adjointe au maire de Charleville-Mézières, venue se rendre compte de la situation, en l'occurrence le déroulement de cette agression jugée comme homophobe.

Jugée comme homophobe?? oui et stupide , injuste et impardonnable ! Mais nous sommes sûrement devant un bel e'xemple de sottise et devant de beaux imbéciles à qui on devrait réapprendre à respecter les idées et personnalités de chacun!

« Elles étaient discrètes »


« On était en train de parler sous les Arcades et mes deux copines s'embrassaient à côté du poteau. Elles étaient discrètes. Les deux gars les ont fracassées sur le poteau tout en leur donnant des coups de poing puis ils les ont jetées par terre. Lorsqu'on a vu que les deux « malades » continuaient à donner des coups de pied à nos copines, nous sommes venues à leur secours. Nous avons frappé aussi. Au moment où ils prenaient la fuite, des gens ont tenté de les ceinturer mais ils n'ont pas réussi à les tenir. Nous allons porter plainte, j'ai vu leurs visages, je pourrais les reconnaître » a encore lancé le jeune témoin à l'élue qui voulait connaître la suite que les victimes comptaient donner à cette affaire.

Imaginez l'incompréhension de ces jeunes gens , les amis des jeunes victimes . Comment réagit-on? avec la même violence?

Ou doit -on être calme et réfléchit afin de ne pas devenir les monstres qu'ils sont? Mettez vous deux secondes en situation .... Moi je ne garantie pas de mes gestes dans de telles circonstances!! Que de colère et de rage  !!! Mais nous devons nous maîtriser ^^ .

 


En ce qui concerne les deux victimes, elles ont été prises en charge rapidement, d'abord par des passants ayant des connaissances sur les gestes de premiers secours puis par les sapeurs-pompiers arrivés avec deux véhicules sanitaires d'aides aux victimes. Elles souffraient de plusieurs contusions et ont été transportées au centre hospitalier de Manchester.

Pauvres demoiselles , pardon pour eux , pardon que des hommes soient de nos jours encore aussi CONS !!

 


Sur place les policiers ont eu des difficultés à contenir les nombreux badauds et notamment les personnes qui cherchaient, sans aucun scrupule, à voir le visage des victimes. Plusieurs témoins ont été entendus et une enquête a été ouverte afin d'identifier et interpeller les agresseurs.

Les badauds ..... c'est une espèce d'individus bêtes et incompétents en matière de soutient et d'aide aux victimes !!

Trop occupés à reluquer le drame qui se déroule devant eux, ils en oublient de courir après ces agresseurs homophobes violents et préfèrent se délecter du spectacle de ces deux jeunes victimes terrorisées et choquées !!

 

Présente à diverses occasions en soutient auprès de cette lutte l'ACF continuera son combat tant que nous compterons des victimes de la bêtise humaine !!

 

 

 

Repost 0
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 14:15

gaypride 044

 

Au milieu de quelques 12000 à 15000  personnes venus de partout pour cet évènement spectaculaire et riche en couleurs, l'ACF était présente pour soutenir le lutte contre l'homophobie et le rejet des gens que les idiots décrivent comme : différents ! quelle bêtise!!

 

Sur place un village associatif était là avec toutes les assos du coin militant et défendant les homos ,transes ou bisexuels...

 

Nos amis de L'arc en Ciel Dunkerquois étaient présents et nous sommes bien sûr allé les saluer.

 

Nous rappelons que nous travaillons en partenariat avec les assos engagées et qui apportent soutiens et aides aux victimes de l'homophobie entre autres.

N'oublions pas que par ce motif "d'homosexualité" des hommes ont été déporté dans des camps et exterminés.

 

Nous avons aussi rencontré à ce sujet cette asso' qui fait un travail incroyable !!

http://www.devoiretmemoire.org/

 

Les «Oublie-e-s» de la Mémoire, association mémorielle nationale, reconnue par les institutions, œuvre à la connaissance de la déportation pour motif d’homosexualité et sa reconnaissance par la France . Résolument ancrée dans le présent, notre démarche se traduit également au quotidien par la lutte solidaire contre toutes discriminations, notamment celles envers les personnes autrefois persécutées par le régime nazi. Notre action vise les autorités publiques et éducatives ainsi que les acteurs du monde L.G.B.T. (lesbien, gay, bi et trans), de la Déportation et de la Mémoire.

 chapiteau central sur la photo ci contre---->gaypride 059

 

 

 Via face book nous sensibilisons aussi avec notre page thématique :

https://www.facebook.com/pages/RAF-ANTI-HOMOPHOBIE-ANTI-SEXISME/208194602545787?sk=wall&filter=2

 

( RAF était l'ancien nom du groupe mais les aléas de face book nous empêchent de changer complètement le nom )

 

 Parmis les asso' présentes :

LGP Lille organisateurs...

 

Ni putes ni soumises

Le refuge 

Amnesty international

Tel quel .. etc

 

 

Repost 0