Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ACF Actions Contre le Fascisme
  • ACF Actions Contre le Fascisme
  • : Acf est un mouvement antifasciste autonome! Un réseau qui s'étend sur tout le territoire dans le but de récolter un max d'info et d'être en action au maximum. Créer des liens avec les autres autonomes ...et dépasser les frontiéres pour lutter efficacement... Ouvrez les yeux , le fascisme est omniprésent ! Renvoyons le aux ordures! Nous, Vous, Tous et Partout !
  • Contact

Recherche

18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 09:35

 

"J'ai quitté mon pays il y a 6 ans. Ma mère avant de me dire adieu, m'a rassuré en me murmurant à l'oreille : "Si tu n'y arrives pas mon fils, fais toi arrêter par la police !"

 

(Ils te remettront dans l'avion) 

La France avec son "travail", ses "bons salaires", sa CAF, son assurance "pour quand t'es malade" et ses jolies filles à moitié nues... Comment résister ? A ma place, tu fais quoi ? Moi je fonce, c'est le Paradis ! Si t'as des problèmes et qu'on te dit que de l'autre coté de la montagne il y a de l'argent et le bonheur pour ta famille, faut être fou pour ne pas y aller ! En plus la porte est ouverte.

(La France ne veut pas de nous ! Mais elle nous invite !)  

Si on trouve mes papiers, on me renvoie chez moi car je serai en irrégularité.

Ça tombe bien, la première chose que j'ai fait en arrivant en France, c'est de les perdre

Impossible, croyez moi, de les retrouver !

(Sans papiers, mais pas sans cervelle !)

Je me suis fais contrôler, puis arrêter. Pour la première fois, j'ai eu la possibilité d'avoir un "logement". On m'a enfermé avec plein d'autres hommes dans ma situation. Après un mois de recherches, les flics sont revenus bredouilles, et je les ai traités d'andouilles ! Car, sans papiers = sans pays, donc pas de point de chute. Ils m'ont relâché en me disant : "La prochaine fois, attention Monsieur !" 

(Un homme libre est-il finalement un homme qui n'a pas de pays ?)

Le problème est que pour me loger ou pour travailler, il m'en faut des papiers. Pour le moment je peux travailler oui, mais au noir, donc je fais comme beaucoup de Français (je suis sur la voix de l'intégration là, non ?) . Dans mon pays, la seule chose que j'ai appris avant de partir, c'est construire des maisons. Le travail ne manque pas pour quelqu'un qui à besoin de gagner de l'argent pour exister, pour vivre, et qui accepte de faire tout ET n'importe quoi !

(Un sans-papiers vit comme beaucoup de Français, finalement !)

Il faut que je me marie si je veux avoir des papiers rapidement, c'est comme ça que ça se passe. Après de multiples tentatives, j'ai réalisé 2 choses : La Française est loin d'être naïve...et certaines savent trouver en nous de bons pigeons. De l'argent, peu de dépenses et si je veux avoir une chance de la garder, il faut que je lui fasse des cadeaux !

 

Un jour, je suis réellement tombé amoureux...Comment faire comprendre à celle que mon cœur à véritablement choisi que ce n'est pas "que" pour des papiers ?

(Impossible pour nous d'offrir notre cœur sans être jugés.)

Aujourd'hui on s'aime, elle connaît ma véritable histoire et elle attend un enfant de moi ! Le regard et le jugement des gens, on s'en fout ! Peu importe "comment" ou "pourquoi", cela ne les regarde pas !

 

Je vais encore magouiller un peu et bientôt, quand Marine refermera les frontières, je serai à l'intérieur, qu'elle le veuille ou non ! Je vais me marier, je veux un bébé... Depuis 6 ans tout mes achats sont fait avec factures à mon nom. J'ai de quoi prouver ma résidence en France depuis plusieurs années.

(Le combat n'est pas fini, mais je vais le gagner. Je ne me cache pas et je n'ai pas de papiers.)"

 

Auteur : CG d'après un témoignage réel.

Partager cet article

Repost 0

commentaires