Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ACF Actions Contre le Fascisme
  • ACF Actions Contre le Fascisme
  • : Acf est un mouvement antifasciste autonome! Un réseau qui s'étend sur tout le territoire dans le but de récolter un max d'info et d'être en action au maximum. Créer des liens avec les autres autonomes ...et dépasser les frontiéres pour lutter efficacement... Ouvrez les yeux , le fascisme est omniprésent ! Renvoyons le aux ordures! Nous, Vous, Tous et Partout !
  • Contact

Recherche

12 février 2012 7 12 /02 /février /2012 08:49

 

 

Juste une mise au point…..

Certains apportent crédit à ce genre de Blog, c’est une Blague ?

Nous reprenons une enquête de nos camarades Belges qui ont fait un excellent travail de recherche et nous les en remercions.

http://www.resistances.be/antiterrored.html

 

« Le propriétaire de l'adresse «antifaahahah» est, comme par hasard, un des principaux «compagnons de route» d'Alain Escada. Comme pour le blog de ce dernier, aucun site d'extrême droite belge ne fait référence au site «antifaahahah», à l'exception de ceux du mouvement Nation et de Patrick Cocriamont, le député fédéral et président ff du Front national de Daniel Féret. »

 

 

 Home page du site «anti-antifa» belge, captée le 22 juillet dernier. Lié au mouvement Nation, celui-ci se charge de cibler les opposants à l'extrême droite les plus performants.  

 

Pourquoi avoir mis sur pied un tel observatoire sur le terrorisme et la subversion ? Officiellement, pour réaliser un travail d'information sur ces phénomènes sociétaux. Un but moins avoué est de faire de la contre-information à l'égard de la gauche radicale dans son ensemble. Force est de constater que les mouvements de cette gauche anticapitaliste sont les adversaires les plus redoutables de la droite nationaliste. Par le biais d’un amalgame grossier, l'ensemble des forces progressistes est ciblé par une telle démarche. Il faut aussi savoir que la gauche rebelle représente un pôle de radicalité concurrent pour la droite dite radicale. Effectivement, de plus en plus de jeunes sont attirés par les discours radicaux. L'extrême gauche jouit aujourd'hui d'un certain succès auprès d'une jeunesse pour qui la société de consommation n'est pas nécessairement un modèle à suivre. La droite nationaliste s'inquiète donc de plus en plus de cette love story entre la jeunesse en révolte et la gauche révolutionnaire. C'est pour cette raison qu'elle développe une énergie folle pour contrer ce flux positif dont bénéficient ses adversaires directs.

 

Dès lors, il est permis de penser que le but d'un tel observatoire sur les terrorismes est le fichage, par le biais d'un sujet à la mode dans notre société, des opposants les plus efficaces contre les partis et mouvements d'extrême droite. Le recours au fichage des «ennemis de la Nation» est une vieille habitude dans les rangs des nervis de l'Ordre nouveau. En 1996, RésistanceS, dans son édition magazine papier, consacrait un dossier complet à ce sujet. Il démontrait l'existence, au sein du Vlaams Blok/Belang, de Kosmos. Ce «Cercle pour la recherche sur la subversion socialiste et multiculturelle de notre société» (son nom en français) se structurait sous la forme d'un véritable service de renseignements. Au Front national de Daniel Féret, le Groupe-Discipline-Sécurité (GDS) s'occupait à la même époque de cette basse besogne. Un «Service de documentation» (sic) faisait de même pour le compte du Front nouveau de Belgique (FNB). Il récoltait, selon sa terminologie, des informations « concernant les groupes d'extrême gauche ou gauchisants, marxistes ou anarchistes, prétendus antifascistes, syndicalistes, etc. ». Cette mission particulière du FNB était assurée par d'anciens activistes de l'Assaut, un groupe néonazi francophone lié à Kosmos et dont le dirigeant cofondera en 1999 le mouvement Nation. Des conférences furent organisées, une brochure éditée et des articles publiés par ce Service de documentation du FNB dans «Polémique-info», une feuille de chou d'extrême droite fondée par Alain Escada, l'actuel chargé de mission de l'Observatoire des terrorismes et des subversions. Le monde (nationaliste) est petit !

 

L'existence de ce nouvel observatoire confirme également que la mouvance des extrémistes identitaires est peuplée de fantasmes protéiformes, alimentés par la lecture d'ouvrages ayant pour thème récurrent le complot contre l'«Europe blanche». Ces «théories conspirationnistes» étaient l’une des spécialités du propagandiste antisémite Henry Coston, l'une des références politiques de «Polémique-info» et du mouvement Nation. Comme par hasard.

S.H

Document : RésistanceS

 

 

A bons entendeurs ….qui peut prendre au sérieux ce genre de choses ??

On vous le dira pas on est pas mouchards comme on dit par "ichi" ...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires